Aller au contenu principal

Des chantiers d'automne bien avancés

Tandis que les récoltes d'automne décélèrent ou sont terminées, les travaux dans les champs battent leur plein avec les semis d'automne en Île-de-France ouest.

En cette période du mois d\'octobre, tracteurs, charrues et semoirs sont bien présents dans les champs  : les semis d\'automne en conventionnel battent leur plein tandis que les dernières récoltes se terminent (betteraves…). Et les départements de l\'Île-de-France ouest connaissent des situations d\'ensemencement relativement hétérogènes.

En Essonne, Emmanuel Griard, conseiller technique à la chambre d\'Agriculture, souligne que «  tous les semis d\'orge d\'hiver sont aujourd'hui terminés (au 23 octobre, NDLR). Ils se sont déroulés la semaine dernière dans des conditions correctes.  »

«  Si les sols sont encore secs en profondeur en raison de la sécheresse estivale, ils sont suffisamment humides dans les 25 premiers centimètres puisqu'il est tombé en moyenne 50 à 80 mm d\'eau depuis le retour des pluies fin septembre  » «  À cela s\'est ajouté une météo assez favorable la semaine dernière et en début de semaine, ce qui a permis un bon ressuyage des sols  ».

Les agriculteurs ont donc pu choisir de procéder à des labours ou à un travail assez superficiel du sol, «  ce qui leur a permis de conduire assez rapidement certains chantiers  ». «  Quelques-uns ont commencé les semis d\'orge un peu plus précocément fin septembre et on assiste déjà à quelques levées  ».

«  Mais pour l\'essentiel des exploitants, les problèmes de pucerons et de cicadelles seront à surveiller dès le stade 1 feuille dans une dizaine de jours  ».

«  Concernant les blés d\'hiver, ajoute Emmanuel Griard, les semis ont commencé vers le 10 octobre, un peu plus tard que l\'année dernière. L\'essentiel des parcelles ont été semées cette semaine, dès que la météo l\'a permis, l\'objectif étant là encore d\'esquiver le risque pucerons et cicadelles ainsi qu\'un fort salissement (ray-grass et vulpin).  »

Dans le centre des Yvelines, certains semis d\'orge et de blé d’hiver ont commencé à la mi-septembre, mais la plupart sont en cours.

«  Dans le secteur Houdan-Gambais-Bréval-Magnanville, nous avons eu pas mal d\'eau (180 mm), souligne Christophe Daullé, conseiller technique, donc les conditions n\'ont pas été toujours faciles – voire moins bonnes que l\'année dernière. Mais la situation diffère beaucoup selon la nature des sols. Dans les sols légers, limoneux, les semis ont été directs  ; en sol argileux, les labours ont été nécessaires  ».

«  Sur Rambouillet et Montfort-l\'Amaury, l\'humidité a été moins importante, ça c\'est donc mieux présenté  ». «  Il est à noter que sur certaines parcelles d\'orge et de blé à 1 ou 2 feuilles, on voit déjà des pucerons  ». «  La pression adventices (vulpin) est par ailleurs déjà présente dans les céréales qui ont levé début octobre.  »

Dans le sud des Yvelines, «  plus de la moitié des semis de blé et d\'orge sont terminés, note Thierry Mulot, technicien Chambre.

Marqués par la météo de l\'année dernière à la même époque, beaucoup d'agriculteurs ont anticipé et semé plus tôt. Les conditions cette fois-ci ont été bonnes, il n'y a pas eu trop d\'humidité et les terres ont été faciles à travailler. De ce fait, les chantiers se sont déroulés assez rapidement  ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité