Aller au contenu principal

Des démonstrations de semoirs à engrais verts en viticulture

À l’initiative du Groupement départemental de développement viticole (GDDV41), une cinquantaine de viticulteurs s’est réunie pour assister aux démonstrations de semoirs à engrais verts, le mardi 10 octobre à Monthou-sur-Cher.

Monthou-sur-Cher, mardi 10 octobre. Un peu plus de 50 agriculteurs étaient réunis pour assister à la démonstration de semoirs à engrais verts en viticulture organisée par le GDDV41.

Le Groupement départemental de développement viticole de Loir-et-Cher (GDVV41) apporte des réponses techniques aux cent-soixante-dix viticulteurs adhérents sur le Loir-et-Cher et sur les départements limitrophes.

Suite à la demande de nombreux vignerons pour travailler plus spécifiquement sur l’entretien du sol et la préservation des rendements (qui reste l’une des grosses problématiques), le GDVV41 a créé un projet agro-écologique qui permet de tester les modes d’entretien du sol les plus adaptés aux différents terroirs de vignes, le tout face à un climat de plus en plus changeant.

Déposé en juin 2016 sous la forme d’un Groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE), ce travail expérimental sur l’entretien agro-écologique des vignes est lancé jusqu’en 2019.

« Avec ce groupe de progrès, on travaille sur le désherbage mécanique au lieu du chimique, sur les engrais verts au lieu des engrais de synthèse, on travaille aussi sur le paillage pour limiter le stress hydrique et la biodiversité. L’idée était de lancer une dynamique qui va perdurer, par des retours d’expérience et des échanges entre viticulteurs en analysant les aspects économiques, environnementaux et sociétaux. L’objectif est de viser un équilibre global de la vigne dans son environnement et une bonne vie du sol », explique Alice Durand, conseillère viticole à la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, en charge du GDDV41 et du projet GIEE.

Dans ce sens, le Groupement départemental de développement viticole de Loir-et-Cher a organisé mardi 10 octobre une démonstration de semoirs à engrais verts en viticulture sur la parcelle du domaine Oudart à Monthou-sur-Cher. Quatre semoirs (Gil, Simtech, Aurensan, Ecomulch) ont été présentés et commentés par les agriculteurs utilisateurs de ce type de machines et les conseillers de la Chambre.

« Dans un contexte d’agriculture en plein bouleversement, il était important de présenter des techniques permettant de travailler à la préservation des sols et au stockage du carbone », détaille Michaël Graciano, conseiller agro-équipement à la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher.

Cet après-midi fut également l’occasion pour les cinquante-cinq vignerons présents d’écouter les témoignages d’Hervé Villemade et Hervé Denis sur le semis direct des engrais verts sans travail du sol préalable.

« Les dates de semis de août à octobre et la destruction au printemps des engrais verts doivent être adaptées à chaque sol et aux objectifs du viticulteur ainsi qu’aux risques de gelées. Nous nous appuyons sur l’expérience de certains viticulteurs qui ont adopté ces méthodes et douze exploitations ont souhaité mettre en place des parcelles d’essais en 2017 avec des premiers retours très positifs », souligne Alice Durand.

À noter : le groupe Facebook « GDDV41 - une terre pour demain » permet aux viticulteurs qui testent un matériel particulier de poster les vidéos de leurs essais et leurs commentaires en quelques clics pour le partager avec les autres viticulteurs. Un échange facile et rapide.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité