Aller au contenu principal

Distribution
Des distributeurs automatiques ambassadeurs du terroir

Six distributeurs automatiques permettent aux Pommes d’Abit, exploitation agricole seine-et-marnaise, de commercialiser ses pommes, ses jus et ses compotes, ainsi que les produits de collègues dans le nord du département.

Deux maitres-mots – circuits courts et qualité – et un objectif : permettre aux clients de consommer des produits locaux à tout moment, ont conduit Valentin Abit, producteur de pommes à Beton-Bazoches, à développer un nouveau mode de commercialisation : les distributeurs automatiques.

Installé sur l’exploitation familiale, il a planté sur trois hectares un verger composé de dix-sept variétés de pommes à croquer en 2014, suivi de l’ouverture l’année suivante d’une boutique à la ferme.

Située le long de la nationale 4, la boutique propose les fruits de l’exploitation, actuellement en deuxième année de conversion bio, les jus et compotes préparés avec les fruits non calibrés, ainsi qu’une gamme complète de 250 produits fermiers issus de l’agriculture locale.

Le consommateur y trouve produits laitiers, viande, fruits et légumes, épicerie, glace en bio ou en agriculture raisonnée. Les Pommes d’Abit sont également vendues chez différents partenaires, comme sur les marchés.

Mais le jeune agriculteur a choisi de développer les distributeurs automatiques. Une première machine a été installée dès 2019 sur le parking de la boutique.

« Il permet l’accès aux produits fermiers 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Le paiement se fait par carte bancaire ou espèces ». Depuis décembre, quatre nouveaux distributeurs ont été mis en service sur le nord du département – Saint-Thibault-des-Vignes, Ozoir-la-Ferrière, Magny-le-Hongre et Croissy-Beaubourg –, et un sixième sera mis en service dans les prochaines semaines à Bussy-Saint-Georges, « un secteur que je connaissais et où le besoin existe ».

Les premiers retours sont positifs. Et pour ceux qui ont besoin de contacts, ils peuvent venir à la ferme.

« On échange avec certains quand nous sommes sur la machine. Nous sommes également très réactifs sur les réseaux sociaux », ajoute Romane, embauchée pour s’occuper de la gestion et de la logistique des distributeurs.

« Les 120 cases réfrigérées des distributeurs sont remplies quotidiennement. C’est une véritable activité avec des périodes de pics quand c’est la saison des produits frais comme les tomates ou les fraises. Les ventes sont suivies quotidiennement et nous nous adaptons à la consommation des clients », précise Valentin Abit, qui cherche en permanence de nouveaux produits à proposer.

Depuis 4 ans, il adhère au réseau Bienvenue à la ferme, un réseau qui lui « apporte de la crédibilité ». Depuis quelques mois, il est d’ailleurs l’une des sept fermes ambassadrices du réseau Île-de-France.

Chaque année, il participe à la Balade du goût, une opération qui tombe à la bonne saison pour sa production de pommes et qui se déroule généralement le même week-end que la fête du cidre de la commune de Beton-Bazoches, célèbre pour son pressoir monumental, unique en Île-de-France.

« Les distributeurs apportent une nouvelle offre. Il faut tout anticiper et ne pas négliger le temps et l’adaptation. Les mêmes produits sont proposés dans tous les distributeurs avec une offre qui varie d’une semaine à l’autre. Les nouveaux producteurs sont donc les bienvenus », conclut l’arboriculteur.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Une houblonnière a germé dans le Loiret
À Léouville, dans le Loiret, deux agriculteurs se sont lancé le défi de faire sortir de terre une houblonnière. Rencontre avec…
Publicité