Aller au contenu principal

Des fraises au distributeur

Polyculteur à Congis-sur-Thérouanne, Hervé Duchesne s’est diversifié dans la production de fraises qu’il commercialise notamment via un distributeur automatique.

Au Gué-à-Tresmes, commune de Congis-du-Thérouanne, depuis l’automne dernier les automobilistes ont découvert de nouvelles serres. D’une surface de 1 920 m2, elles abritent 15 000 fraisiers. Et à l’entrée, un joli chalet en bois qui abrite un distributeur de produits locaux et plus particulièrement les fraises de la Ferme du Gué. Depuis sa mise en fonction, le 10 mai, les clients se pressent pour acheter leur barquette de fraises, heureux de s’offrir un produit frais en circuit court.

Durant les horaires d’ouverture (de 9 heures à 21 heures), l’exploitant agricole et son épouse, Hervé et Blandine Duchesne, essaient d’être présents pour échanger avec les clients et leur montrer le fonctionnement de ce distributeur où il n’est possible de payer que par carte afin d’éviter le vandalisme. D’une contenance de quatre-vingts casiers, environ la moitié d’entre eux sont utilisés pour les barquettes de fraises (une ou deux de 500 g par casier). Un réapprovisionnement régulier au cours de la journée est nécessaire. Dans le reste des casiers (certains sont non réfrigérés), le client peut acheter des asperges, des pommes de terre, des œufs, de l’huile… « Je voulais créer une nouvelle activité totalement différente des céréales. La production de fraises m’attirait. C’est un fruit que j’aime bien, explique Hervé Duchesne, polyculteur dont l’exploitation bénéficiait de la proximité d’un axe routier très fréquenté. J’ai donc cherché à capter les véhicules via une vente directe ».


Quatre variétés non remontantes
Avec son épouse, formatrice, il a commencé à réfléchir à ce projet durant l’hiver 2017, la récolte 2016 étant alors dans toutes les têtes. Sa décision prise, il signe l’achat de la serre en mars 2018 et les travaux débutent en août. Les premiers fraisiers sont implantés en février 2019. Il a opté pour quatre variétés (magnum, ciflorette, dream et darselect), mais uniquement gustatives de saison (pas de remontantes) afin de finir la récolte vers le 20 juin avant la moisson. Ces variétés présentent des précocités, des goûts, des aspects et une conservation variables.
Pour cette première récolte, la météo est peu clémente. Après les faibles températures fin avril- début mai, un vent desséchant a soufflé. Heureusement un système de brumisateur complète le système de gouttes-à-gouttes dans la serre afin d’humidifier l’air.
Avant la récolte, l’essentiel du travail consiste à peigner la feuille en l’air et les fleurs en bas. Puis en saison de production, il est nécessaire d’éliminer les stolons.
La cueillette quotidienne s’effectue le matin. Le couple est aidé par la main-d’œuvre de l’exploitation et deux saisonnières. Outre le distributeur automatique, Hervé Duchesne commercialise ses fraises auprès de grandes surfaces locales et de revendeurs (boutiques à la ferme, lycée hôtelier du Gué-à-Tresmes).
Hors saison des fraises, des produits de saison seront proposés dans les distributeurs. L’exploitant mène d’ailleurs un essai avec des cucurbitacées pour les proposer via ce canal de vente. S’il n’a pas suivi de formation spécifique, Hervé Duchesne a toutefois participé, avec son épouse, aux journées diversification de la chambre d’Agriculture et rencontré de nombreux producteurs. Il bénéficie également du conseil technique de la Chambre.

L.G.-D.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité