Aller au contenu principal

Événement
Des Journées de l'agriculture réussies

Les premières Journées de l'agriculture organisées dans tout l'Hexagone ont trouvé leur public dans le Loiret. Tour d'horizon des exploitations qui ont ouvert leurs portes.

Les 18, 19 et 20 juin se déroulait la première édition des Journées nationales de l'agriculture. Pour l'occasion, sept exploitations agricoles du département ont ouvert leurs portes aux visiteurs : l'EARL Saint-Georges à Épieds-en-Beauce, Javoy et fils à Mézières-lez-Cléry, la ferme de Nangeville, au Malesherbois, la Ferme des plaines à Ondreville-sur-Essonne, la distillerie de pommes de terre de Faronville, à Outarville, l’exploitation Savelorges, à Rouvres​-Saint-Jean, et la randonnée de la Cuma du Ronceau, à Montbouy. Chacun donnait accès au public en fonction de ses disponibilités. Certains ont fait le choix de n'ouvrir leurs portes qu'une journée, tandis que les plus ambitieux ont accueilli du monde tout le week-end.

Un rendez-vous annuel ?

Impulsés par Make.org Foundation et l'association AgriDemain, avec le soutien du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, ces trois jours avaient pour ambition de valoriser le métier d'agriculteur et d'échanger avec les visiteurs sur le monde agricole. Basile Faucheux, secrétaire général d'AgriDemain et agriculteur du département, explique que le but de ces journées n'est pas de compenser l'absence de Salon de l'agriculture mais bien de créer un événement annuel. « Il faudra que nous analysions ce qui a fonctionné ou non pour prévoir l'année prochaine », conclut-il.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité