Aller au contenu principal

Concessionnaires
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon

Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-et-Loir).

En dépit du contexte sanitaire, les établissements Nouvellon, à Bois-de-Feugères, ont décidé de maintenir dans les règles, la traditionnelle journée portes ouvertes qu'ils organisent chaque année à cette époque.

Certes, le traditionnel repas du midi a été sacrifié sur l'autel de la distanciation, mais en retour, Benoît et Rémi Nouvellon ont bénéficié de la clémence du ciel puisque la météo a permis de faire en sorte que tout puisse se dérouler en extérieur.

Et c'eût été d'autant plus dommage d'annuler cette journée que le concessionnaire Deutz-Fahr avait du nouveau à présenter à ses clients.

À commencer par le nouveau tracteur de la marque, le 8280 TTV : « Il vient compléter la gamme entre la série 7 et la série 9, explique Benoît ­Nouvellon. Il manquait un tracteur puissant mais avec un plus petit gabarit et polyvalent ».

Côté outils, l'accent a été mis sur les matériels éligibles aux financements du Plan de relance gouvernemental, comme les herses-étrilles, houes rotatives et autres bineuses de la marque Carré.

« Ça nous a pas mal occupés, il faut monter les dossiers… », relève le concessionnaire.

Outre ces outils, les établissements Nouvellon ont mis en avant, entre autres, les fissurateurs Actisol, chez Kverneland un nouvel épandeur doté d'un GPS pour automatiser la coupure de tronçons, ou encore chez AVR, un outil destiné aux producteurs de pommes de terre, qui arase et refait les buttes.

Enfin, l'univers du guidage de la marque Topcon était présenté sous le barnum où l'on pouvait aussi se réchauffer d'un bon café.

Photo : Le 15 décembre, à Bouville. Benoît et Rémi Nouvellon étaient contents de présenter le nouveau Deutz-Fahr 8280 TTV, lors de leurs portes ouvertes.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité