Aller au contenu principal

Des projets pour l’avenir de l’agriculture

Le 25 février, agriculteurs et organismes professionnels agricoles de Loir-et-Cher ont travaillé ensemble sur l’avenir de l’agriculture : des idées ont été définies.

Le 25 février, à Blois. Quatre-vingt dix personnes ont participé à l’actualisation du Projet départemental agricole, créé en 2012.
Le 25 février, à Blois. Quatre-vingt dix personnes ont participé à l’actualisation du Projet départemental agricole, créé en 2012.

Le 25 février, à la Maison de l’agriculture à Blois, quatre-vingt-dix personnes (agriculteurs, membres d’organismes professionnels agricoles…) ont planché sur l’actualisation du projet agricole départemental (Pad), dont la vocation est de « développer la valeur ajoutée dans les exploitations agricoles face aux mutations des environnements ».

Depuis 2012, date de création du Pad, le contexte a évolué : imbrications des technologies, individualisation du besoin du consommateur, multiplication des échanges, surinformation...

Ainsi, selon le conseiller du cabinet Ad Hexo, Éric Larroumet, les outils de stratégie doivent eux aussi évoluer : être dans l’action, être agiles, anticiper afin d’avoir des alternatives pour prendre des décisions. Trouver et porter de nouveaux outils est donc la raison même du Pad.

D’abord répartis en ateliers par filière (grandes cultures, lait en bovins et caprins, viande en bovins et ovins, équine, hors sol et aviculture, fruits et légumes et horticulture, forêt, viticulture), les participants ont réfléchi aux problématiques de ladite filière, aux menaces et aux opportunités à saisir.

Après une première restitution en début d’après-midi, les participants se sont de nouveau regroupés, mais cette fois-ci par « domaine d’utilité stratégique », définis en 2012 dans le cadre du Pad : territoires, ressources (eau, foncier, énergie, main d’œuvre), image et communication, entreprises (stratégie, modèles économiques, valeur ajoutée, innovation), ressources humaines, anticipation (veille, réglementation, changement, climat), marchés internationaux et nationaux, marchés régionaux et de proximité, alliances (collectif, filières).

À la fin de la journée, des idées concrètes et des projets pour l’avenir de l’agriculture ont été évoqués, comme se donner des outils pour affirmer la place de l’agriculture dans le paysage ; exercer un lobbying politique sur les questions de l’eau ; être des acteurs pro-actifs de la communication agricole et former les agriculteurs ; sensibiliser les acteurs aux modèles de transmission innovants ; mettre en place des stages sur les exploitations pour les professeurs des lycées agricoles pour qu’ils aient une vision concrète de ce qu’ils enseignent ; faire des allers-retours entre le local, le régional et le national sur la mise en place de la réglementation ; renforcer la connaissance des marchés et effectuer une veille de marché ; organiser une communication large sur l’ensemble des produits alimentaires ; favoriser l’inter-filière dans les exploitations.

Arnaud Bessé, vice-président de la chambre d’Agriculture en charge de ce dossier, a salué la richesse des idées et des échanges et a souligné les nouveaux enjeux : « En 2012, nous parlions environnement, production et ressource. Aujourd’hui, il s’agit de communication, territoire, transmission. On voit que ça bouge ! »

À présent, il ne reste plus qu’à passer à l’action.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité