Aller au contenu principal

Des vaches vertes dans les prés

Les éleveurs de Loir-et-Cher et d’Eure-et-Loir se sont mobilisés pour informer le grand public quant aux bienfaits de l’élevage de ruminants sur l’environnement.

Dimanche 9 août. Un petit groupe s’active sur une parcelle de luzerne, au croisement de la route qui mène à Cellé et de celle qui relie Bessé et Savigny, en Loir-et-Cher. Entre deux piquets plantés dans des bottes de paille, ils tendent une banderole verte et blanche. La pièce de nylon porte les mentions « L’équilibre est dans le pré » et « www.vacheverte.fr ».

Cyril Beautru, jeune éleveur de bovins à Cellé, mène les opérations. Comme d’autres du département et en France, il participe à l’action « La vache verte ».

Ce mouvement est organisé sur l’ensemble de l’Hexagone à l’initiative des interprofessions de l’élevage - Confédération nationale de l’élevage, Centre national interprofessionnel de l’économie laitière, interprofession du bétail et des viandes. L’idée est de sensibiliser le grand public aux impacts positifs des ruminants sur l’environnement, en déployant des banderoles au bord des zones de circulation.

Les éleveurs, qui sont déjà dans une situation économique des plus précaires, veulent ainsi faire savoir que leurs pratiques contribuent au maintien du paysage et de la biodiversité, qu’ils travaillent avec peu de produits phytosanitaires, en harmonie avec les saisons, que leurs animaux mangent essentiellement des produits de l’exploitation, que celle-ci recycle ses déchets sous forme d’engrais naturels et que l’essentiel se fait donc en circuit court.

En Eure-et-Loir, c’est à Marolles-les-Buis que la campagne de communication a été lancée, chez Jean-Luc Debray.

« Quand on nous a dit que nos vaches polluaient, on l’a un peu mal pris. Certes, elles dégagent du méthane, mais il y a des compensations et au final le bilan est plutôt positif », souligne l’éleveur laitier. Et de pointer : « Nous n’allons pas contre la nature, c’est basique ce que je dis, mais j’ai le sentiment que c’est un peu oublié... »

Cyril Beautru ajoute : « L’idée de participer à La vache verte, c’est aussi de montrer au grand public comment on travaille, comment les animaux sont nourris, d’un point de vue environnemental et développement durable. C’est important de rappeler que l’élevage joue un rôle sur notre territoire rural. »

D’après H.C. et L.S.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité