Aller au contenu principal

Viticulture
Des vendanges autour du 20 septembre

Après une année difficile, voilà que la vigne entre dans ses derniers jours avant la récolte. Le point avec Brieuc Ménager, conseiller en viticulture à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher.

Brieuc Ménager fait le point le 6 septembre sur l'état de la vigne, quinze jours avant la date présumée des vendanges.
Brieuc Ménager fait le point le 6 septembre 2021 sur l'état de la vigne, quinze jours avant la date présumée des vendanges.
© Agnès Laplanche - Horizons

Après une année singulière, la vigne attaque sa dernière dizaine de jours avant les vendanges. L'occasion pour Brieuc Ménager, conseiller en viticulture à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher, de faire le point. Pour mesurer l'état d'avancement de la vigne, elles font l'objet de prélèvements chaque lundi pour analyser le degré de maturité des raisins. Ces prélèvements sont réalisés actuellement dans tout le département, sauf pour le Vendômois, car c'est un vignoble généralement plus tardif. Pour celui-ci, les prélèvements démarreront la semaine prochaine.

« Actuellement les raisins prennent 1 à 1,5 °C par semaine. Pour autant, avec la pluie annoncée mercredi et ce week-end, on peut dire que les vendanges ne seront pas pour tout de suite, plutôt aux alentours du 20 du mois », explique Brieuc Ménager lundi 6 septembre.

Gel, mildiou, grêle et botrytis

Cette année, la vigne n'aura pas été épargnée. « Le gel aura un impact important sur la quantité de la récolte. Le mildiou, quant à lui, a pu amputer une bonne partie de ce qu'il restait. C'est très variable, il n'y a pas de chiffres moyens tant les impacts seront différents selon les secteurs. La grêle est aussi à l’origine d’une perte de récolte dans certains secteurs, notamment celui d'Oisly-Choussy. C'est une année compliquée », souligne le conseiller.

On voit du botrytis* arriver, « quelques foyers sur les gamays », ce qui engendre du pourrissement. « Les vignerons doivent rester vigilants, car cela risque d'altérer le volume et donne un mauvais goût. Si le temps se maintient, le botrytis peut sécher et cela n'engendrera pas de dégradations », poursuit-il.

Du côté de la météo, « on espère un peu la pluie car la vigne commence à peiner du manque d'eau au mois d'août. Une petite pluie pourrait augmenter un peu le volume et faire maturer le raisin comme il faut », pointe-t-il. Si l'an dernier les vendanges étaient précoces au 20 août, cette année elles seront dans une date « plus classique », autour du 20 septembre.

*champignon qui engendre la pourriture grise.

Indices maturité

En AOC Touraine cette semaine, l'état sanitaire sur grappes et sur feuilles, ainsi que le stress hydrique n'ont pas évolué. Le potentiel alcool a augmenté d'environ deux points pour les chardonnay, chenin et sauvignon. Peu d'évolution sur les gamays. Les potentiels alcool restent bas (en dessous de 10). Les acidités totales, malgré une évolution à la baisse, restent élevées, toujours avec un déséquilibre malique/tartrique, les PH s'approchent de 3. Les azotes baissent et restent moyens dans l'ensemble. L'évolution de l'acidité sera à suivre pour le déclenchement des vendanges.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
À Ablis (Yvelines), le 26 avril. Claire Perrot-Léquippé s'est lancée dans la production d'asperges en 2019.
À Ablis, la famille Perrot-Léquippé redonne vie aux asperges de Simon
Agriculteurs depuis des générations à Ablis (Yvelines), la famille Perrot-Léquippé s'est lancée dans la production d'asperges…
Publicité