Aller au contenu principal

Viticulture
Des vendanges autour du 20 septembre

Après une année difficile, voilà que la vigne entre dans ses derniers jours avant la récolte. Le point avec Brieuc Ménager, conseiller en viticulture à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher.

Brieuc Ménager fait le point le 6 septembre sur l'état de la vigne, quinze jours avant la date présumée des vendanges.
Brieuc Ménager fait le point le 6 septembre 2021 sur l'état de la vigne, quinze jours avant la date présumée des vendanges.
© Agnès Laplanche - Horizons

Après une année singulière, la vigne attaque sa dernière dizaine de jours avant les vendanges. L'occasion pour Brieuc Ménager, conseiller en viticulture à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher, de faire le point. Pour mesurer l'état d'avancement de la vigne, elles font l'objet de prélèvements chaque lundi pour analyser le degré de maturité des raisins. Ces prélèvements sont réalisés actuellement dans tout le département, sauf pour le Vendômois, car c'est un vignoble généralement plus tardif. Pour celui-ci, les prélèvements démarreront la semaine prochaine.

« Actuellement les raisins prennent 1 à 1,5 °C par semaine. Pour autant, avec la pluie annoncée mercredi et ce week-end, on peut dire que les vendanges ne seront pas pour tout de suite, plutôt aux alentours du 20 du mois », explique Brieuc Ménager lundi 6 septembre.

Gel, mildiou, grêle et botrytis

Cette année, la vigne n'aura pas été épargnée. « Le gel aura un impact important sur la quantité de la récolte. Le mildiou, quant à lui, a pu amputer une bonne partie de ce qu'il restait. C'est très variable, il n'y a pas de chiffres moyens tant les impacts seront différents selon les secteurs. La grêle est aussi à l’origine d’une perte de récolte dans certains secteurs, notamment celui d'Oisly-Choussy. C'est une année compliquée », souligne le conseiller.

On voit du botrytis* arriver, « quelques foyers sur les gamays », ce qui engendre du pourrissement. « Les vignerons doivent rester vigilants, car cela risque d'altérer le volume et donne un mauvais goût. Si le temps se maintient, le botrytis peut sécher et cela n'engendrera pas de dégradations », poursuit-il.

Du côté de la météo, « on espère un peu la pluie car la vigne commence à peiner du manque d'eau au mois d'août. Une petite pluie pourrait augmenter un peu le volume et faire maturer le raisin comme il faut », pointe-t-il. Si l'an dernier les vendanges étaient précoces au 20 août, cette année elles seront dans une date « plus classique », autour du 20 septembre.

*champignon qui engendre la pourriture grise.

Indices maturité

En AOC Touraine cette semaine, l'état sanitaire sur grappes et sur feuilles, ainsi que le stress hydrique n'ont pas évolué. Le potentiel alcool a augmenté d'environ deux points pour les chardonnay, chenin et sauvignon. Peu d'évolution sur les gamays. Les potentiels alcool restent bas (en dessous de 10). Les acidités totales, malgré une évolution à la baisse, restent élevées, toujours avec un déséquilibre malique/tartrique, les PH s'approchent de 3. Les azotes baissent et restent moyens dans l'ensemble. L'évolution de l'acidité sera à suivre pour le déclenchement des vendanges.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité