Aller au contenu principal

Portrait
Donovan Damas, la boucherie en héritage

Installé dans sa boutique à Chartres (Eure-et-Loir) depuis fin avril, le boucher Donovan Damas mise sur la qualité avant tout.

Donovan Damas, boucher.
Donovan Damas, boucher.
© Hervé Colin - Horizons

Il est tombé dans la boucherie tout petit. « Dans la famille, tout le monde est dedans. J'ai bien essayé de faire autre chose mais j'aime ça, j'aime le contact et faire plaisir à la clientèle. Les retours positifs, c'est ce qui fait plaisir », confesse ­Donovan Damas, qui, après avoir écumé les marchés, a trouvé une boutique place des Fondeurs à Chartres (Eure-et-Loir), pour s'y installer.

Ouverture au printemps

Celle-ci est ouverte depuis le printemps dernier. Et s'il a trouvé le temps d'en rénover une bonne partie, là où il reçoit ses clients, il a encore du pain sur la planche pour redonner un coup de jeune à cette boucherie qui existe depuis plus de quarante ans. À condition que les services de la ville ne lui mette pas trop de bâtons dans les roues, déjà que le plan de circulation du secteur a été modifié, détournant de son magasin une partie de sa clientèle…

Une clientèle que Donovan Damas a bien l'intention de choyer. Son credo, c'est la qualité : « J'essaie de faire un maximum de local. Ma volaille est d'Eure-et-Loir, le porc également puisqu'il vient des Cochonnailles du Haut-Bois, mais j'ai plus de mal à trouver de la viande bovine d'ici… Je propose de la blonde d'Aquitaine ».

Sa boucherie vend également un peu de crémerie et d'épicerie : « Mon truc c'est de vendre de la viande mais ça répond à une demande des clients, pour dépanner ». Là aussi, le jeune boucher se fournit auprès de producteurs locaux, via la plateforme Sur le champ !, « quand les prix sont cohérents, souligne-t-il. En revanche, mes fruits et légumes viennent tous d'Eure-et-Loir, sauf les melons… ».

Donovan Damas passe du temps en cuisine également. Ainsi, boudins, rillettes, terrines, saucisses, merguez… sont faits maison. Il prépare également quelques plats traiteur le week-end et dispose d'une rôtisserie. Et pour améliorer encore le service à ses clients, la boucherie est désormais aussi sur Internet. Il a ouvert un site qui permet de réaliser une commande, la payer et de venir la chercher, un drive en somme.

« Pourquoi aller chercher ailleurs ? »

Le boucher chartrain est bien conscient des difficultés du secteur : « Il y a de moins en moins de boucheries, beaucoup de départs à la retraite dans le secteur. Et certaines ont fait de tels chiffres d'affaires qu'elles ne seront pas reprises ».

Quant à la montée des mouvements anti-viande : « Ça ne m'inquiète pas vraiment. Je ne suis pas partisan de manger de la viande tous les jours mais il faut aller vers la viande de qualité et française. Pourquoi aller chercher ailleurs ? J'ai travaillé ces viandes importées que l'on trouve en grandes surfaces, c'est gros, c'est tendre, pas cher, certes, mais c'est plein d'eau, ça n'a pas de goût ».

 

Biographie

1 er février 1994 : naissance à Chartres (Eure-et-Loir).
2012 : obtient son CAP au CFA de Chartres.
30 avril 2021 : ouverture de sa boucherie.

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité