Aller au contenu principal

[Dossier « enseignement »] La MFR de Saint-Firmin-des-Prés fait peau neuve

Pour la rentrée 2017, La Maison familiale rurale de Saint-Firmin-des-Prés (Loir-et-Cher) va se refaire une beauté. Un an de travaux est prévu pour la construction du nouveau bâtiment.

Projet définitif du futur bâtiment de la MFR de Saint-Firmin-des-Prés (Loir-et-Cher) dont les travaux vont débuter en septembre 2017 pour se finir en 2018.

La Maison familiale rurale (MFR) de Saint-Firmin-des-Prés va commencer les travaux de construction d’un nouveau bâtiment à la rentrée de septembre qui devraient durer un an.

« Nous espérons entrer dans nos nouveaux locaux en septembre 2018 », a souligné Yann Beaurain, directeur de la MFR.

« Après soixante année passées dans nos locaux route de l’Auseys, notre projet de délocalisation du site se concrétise. Nous démarrons la construction le 16 septembre 2017 sur un terrain de 24 754 m² acquis par la MFR en novembre 2014 et situé sur la zone de la Garenne le long de la RN10 », a détaillé Yann Beaurain.

Il s’agira d’un bâtiment de plain-pied, de système « passif », avec une ossature bois et une isolation paille.

1300 m² au total, comprenant : un pôle administratif et formation (de 500 m²) composé de trois salles de cours, une salle d’informatique, un foyer et les bureaux administratifs ; un pôle restauration au rez-de-chaussée (de 300 m²) pourvu d’une cuisine équipée et grande salle de restauration ; et enfin, un pôle hébergement au 1er étage (de 500 m²) avec douze chambres, dont une pour le veilleur de nuit et une autre accessible aux personnes à mobilité réduite, plus un local de détente.

Mais le projet de la MFR ne s’arrête pas là ! « Nous construirons également un atelier de travaux pratiques de 450 m² et un city-sport de 300 m². », a ajouté le directeur.

Le reste de la parcelle sera consacré à un terrain de foot et des parcelles expérimentales pour les essais agricoles.

Soucieux d’inculquer le développement durable aux élèves, le bâtiment de la MFR intégrera des systèmes à énergie renouvelable : « Nous avons prévu un système de ventilation double flux pour récupérer la chaleur à l’intérieur du bâtiment ainsi qu’une chaudière gaz pour l’eau chaude sanitaire. Les eaux de pluies seront récupérées dans un grand bassin de rétention ».

Le coût du projet s’élève à 2, 5 millions d’euros avec une aide de 1,5 million d’euros du conseil régional du Centre Val-de-Loire et 200 000 euros du conseil départemental de Loir-et-Cher. Le reste du financement sera réalisé par un emprunt et la vente du bâtiment actuel.

« Ce nouveau bâtiment, nous l’espérons, donnera un nouveau souffle à la MFR et nous permettra peut-être de démarrer une nouvelle formation de CAP service aux personnes pour laquelle nous avons fait la demande aux autorités concernées. », a conclu le directeur.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Les agriculteurs ont du cœur et le font savoir
Vendredi 18 décembre, chez Nathalie et Pierre Bot, maraîchers à Saclay (Essonne), de nombreux produits frais d'agriculteurs…
Publicité