Aller au contenu principal

[Dossier enseignement] Le lycée de Nermont ouvre un BTS tourné vers les métiers de l’agriculture de demain

Le LEAP de Nermont de Châteaudun (Eure-et-Loir) propose pour cette rentrée, au sein du campus du Champ des possibles, un BTS Système numérique option informatique et réseaux, plutôt orienté agriculture.

Le 10 juin, à Châteaudun (Eure-et-Loir). Le futur BTS Système numérique du LEAP de Nermont a bénéficié du soutien de la rectrice de l’Académie, Marie Reynier (au c.), du député Philippe Vigier (5e à d.), de la Draaf, de l’État et des collectivités territoriales.
Le 10 juin, à Châteaudun (Eure-et-Loir). Le futur BTS Système numérique du LEAP de Nermont a bénéficié du soutien de la rectrice de l’Académie, Marie Reynier (au c.), du député Philippe Vigier (5e à d.), de la Draaf, de l’État et des collectivités territoriales.

L’ouverture en cette rentrée d’un BTS Système numérique option informatique et réseau (Snir) en apprentissage, au LEAP de Nermont de Châteaudun (Eure-et-Loir), est un véritable petit événement.

Adossé au nouveau campus des Champs du possible qui s’installe dans les anciens locaux de la coopérative Axéréal, ce cursus constitue son volet formation et sera logé aux cotés des start-ups.

C’est le député de la circonscription, Philippe Vigier, qui est à l’origine du projet : « Il nous a dit qu’il allait monter un pôle agriculture et numérique sur l’ancien site d’Axéréal et qu’il faudrait y adosser une formation », témoigne le directeur de Nermont, Xavier Marin : « Alors nous avons cherché quel BTS nous pourrions mettre en place... »

Il fallait trouver une formation attractive et de niveau III. Le BTS Snir s’est imposé naturellement.

« Nous avons le pôle agricole avec Nermont, le campus orienté numérique et agriculture, alors former des jeunes qui soient intermédiaires entre les deux sera nécessaire », pointe Xavier Marin : « Et nous avons choisi de le proposer en apprentissage. La voie de l’alternance va nous permettre de démontrer la pertinence du projet. »

Cette formation, qui dépend du ministère de l’Éducation nationale, sera montée en collaboration avec le CFSA de l’Aftec à Orléans (Loiret), qui dispense aussi un BTS Système numérique, mais avec l’option électronique et communication (Snec).

La coordination de cette formation a été confiée à Caroline Korn, spécialisée dans la stratégie numérique, et Vincent Bouchard, qui maîtrise parfaitement le domaine agricole.

L’équipe pédagogique a été recrutée dès le début de l’été et l’enseignement technique sera assuré par des professionnels.

Il faut dire que la formation a été montée très rapidement — quelques mois quand il faut deux ans normalement — grâce à l’appui de toutes les parties, tant politique qu’administrative, avec en particulier le soutien de la rectrice de l’Académie, Marie Reynier.

Elle bénéficiera, comme le campus des Champs du possible, de dotations de l’État — dans le cadre du Contrat de redynamisation du site de défense de Châteaudun — et du soutien des collectivités territoriales.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité