Aller au contenu principal

[Dossier enseignement] Une nouvelle formation pour la filière cheval

En cette rentrée 2016, le pôle formation du CEZ de Rambouillet (Yvelines) ouvre une nouvelle formation « Jeunes chevaux ».

L’Ile-de-France est bien connue pour être une terre de cheval.

Des dizaines de milliers de personnes sont licenciées dans un club, des centaines d’éleveurs, de pensions de chevaux et d’établissements équestres sont répertoriés sans compter les innombrables compétitions organisées et les trois pôles emblématiques du cheval que sont le Haras de Jardy (Hauts-de-Seine), le Grand Parquet de Fontainebleau (Seine-et-Marne) et le Haras national des Bréviaires (Yvelines).

À Rambouillet (Yvelines), le Centre d’enseignement zootechnique (CEZ), installé à la Bergerie nationale, compte bien, lui aussi, peser dans la balance et ouvre, pour cette rentrée 2016, une nouvelle formation « Jeunes chevaux ».

Celle-ci devrait être plébiscitée notamment par des jeunes sortant d’études agricoles avec une option équitation et qui souhaitent se spécialiser ou se perfectionner.

L’objectif de ce nouveau cursus est de former à l’éducation et au travail du jeune équidé. Le cavalier dit « jeunes chevaux » apprendra à effectuer les soins, participera à l’éducation, au débourrage et au travail très spécifique des jeunes équidés.

Pour cette formation, il est nécessaire d’être déjà bon cavalier — le Galop 7 est exigé — et d’avoir, si possible, une petite expérience en compétition amateur.

Aussi la formation « Jeunes chevaux » est-elle professionnalisante. Chaque élève doit trouver une entreprise dans laquelle il passera beaucoup de temps pour apprendre à débourrer et valoriser les jeunes chevaux jusqu’en compétition.

La formation compte quatre modules : mobiliser les connaissances nécessaires à l’éducation et à la mise en condition des jeunes équidés, maîtriser les techniques liées à l’entretien et au débourrage du jeune équidé dans le respect de la sécurité, de l’environnement et du bien-être animal, éduquer le jeune équidé en fonction de son utilisation future et participer à la gestion et au développement de l’activité.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité