Aller au contenu principal

Douceur automnale : quelles conséquences sur les céréales ?

Si les températures des derniers jours sont retombées autour des normales de saison avec l’arrivée des premières gelées, les cumuls de températures depuis les semis de céréales ont été largement excédentaires et ont provoqué dans les parcelles semées tôt des excès de végétation précoces.

Cet automne, un excès de températures a été constaté en France comme en région Centre/Île-de-France. En moyenne, sur l’ensemble du territoire national et pour 297 stations météo avec un historique supérieur à 20 ans, l’anomalie de température moyenne est de 2,6 °C, soit près de 150 °Cj en cumul entre le 1er octobre et le 24 novembre. Nous avons ainsi bénéficié en octobre de températures habituellement rencontrées en septembre. Autrement dit, 99 % des stations nationales étudiées (295 sur 297) n’ont jamais connu de cumul de températures aussi élevé au cours des vingt ou trente dernières années. En région Centre, sur la période du 1er octobre au 8 décembre, l’écart de températures se situe entre 110 et 150 °Cj (voir la 1re carte ci-dessous) par rapport à la médiane historique (2002-2021). À côté de cela, sur cette même période, les cumuls de précipitations sont inférieurs à la moyenne régionale (voir la seconde carte ci-dessous). Les pluies d’octobre ont tout de même permis une levée correcte des cultures.

Carte 1. Écart de cumul de températures (en degrés-jours) entre le 1er octobre et le 8 décembre 2022 par rapport à la médiane 2002-2021. Carte 2. Écart de cumul de pluies (en mm) entre le 1er octobre et le 8 décembre 2022 par rapport à la médiane 2002-2021.

 

Le cumul de températures élevé, associé à l’absence de gelées précoces, a provoqué une croissance rapide des céréales qui se manifeste notamment par une biomasse aérienne dense, et des niveaux de tallage jamais atteints à cette période de l’année. L’arrivée de jours courts et de faibles rayonnements intensifient la concurrence entre tiges qui tendent à s’étioler. Les céréales ne sont pour autant pas prêtes à monter : les besoins en vernalisation et/ou en durée du jour n’étant pas remplis.

L’arrivée récente des gelées hivernales a permis de ralentir la croissance des céréales, rendez-vous dorénavant fin janvier.

Plus globalement, ces situations extrêmes renvoient aux enjeux du changement climatique avec une variabilité interannuelle accrue. Pour aller plus loin, Arvalis-Institut du végétal propose une journée dédiée à la gestion de ces aléas climatiques mercredi 25 janvier à Tours (Indre-et-Loire).

+ d'infos :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité