Aller au contenu principal

Du grain de raisin au grain d’orge

Ancien caviste, Guillaume Leclercq fabrique aujourd’hui des bières artisanales de Loir-et-Cher, de la production jusqu’à la commercialisation.

Voilà un peu plus de huit mois que Guillaume Leclercq a lancé son activité à Cour-Cheverny. Et pas n’importe laquelle puisqu’il doit être le seul à produire des bières artisanales en Loir-et-Cher.

La 1515, en référence au couronnement de François Ier, se décline en plusieurs couleurs : blanche, blonde, ambrée, brune et triple. « J’étais déjà dans la bouteille avant ! J’ai travaillé dans le vin pendant douze ans. Avec ce nouveau projet, je suis passé du grain de raisin au grain d’orge », confie Guillaume Leclercq.

S’il a laissé derrière lui la filière viti-vinicole, c’est avant tout par choix. « Me lancer dans le vin aurait été un projet et un investissement plus important. Quand je travaillais dans cette filière, c’était plutôt à la cave et à la vente. Assumer la culture, je ne m’y voyais pas », admet cet ancien directeur de la coopérative viticole de Mont-prés-Chambord.

Avec une brasserie, Guillaume Leclercq retrouve ce qu’il sait et aime faire : la fermentation et la commercialisation.

Après avoir créé sa SARL il y a un an, cet ancien caviste a d’abord procédé à des travaux d’aménagement du bâtiment pour en faire un outil de production, avant de lancer la commercialisation en juillet, sous le nom de « Brasserie Guillaume ». « En gardant simplement le prénom, je voulais renforcer l’idée de proximité qui est la définition même de la bière artisanale. »

Sa matière première provient de la malterie d’Issoudun (Indre) mais le brasseur espère bien un jour pouvoir se fournir directement avec l’orge des producteurs de Loir-et-Cher. « C’est impossible de me fournir directement auprès d’eux car il y a l’étape du maltage. Une idée pourrait être de se regrouper et de créer une malterie à la ferme. »

Même si les projets à long terme sont nombreux (embauche, gamme de bières en fût…), pour l’heure, Guillaume Leclercq cherche à se développer, à étoffer son offre et à remplir ses stocks avant de pouvoir, peut-être un jour, mettre de l’orge de Loir-et-Cher dans la bouteille.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité