Aller au contenu principal

Bâtiments d'élevage
Éliminer l’humidité des sols bétonnés

Une bonne ventilation est primordiale dans un bâtiment d’élevage mais la propreté des sols est un facteur qui contribue fortement à améliorer l’ambiance de la stabulation.

Réalisation des empreintes en arêtes de poisson sur béton frais (pente transversale). La dimension optimale de ces empreintes est de 1 cm de large, 1 cm de profondeur minimum, et avec un espacement de 10 à 12 cm.
Réalisation des empreintes en arêtes de poisson sur béton frais (pente transversale). La dimension optimale de ces empreintes est de 1 cm de large, 1 cm de profondeur minimum, et avec un espacement de 10 à 12 cm.
© Institut de l'élevage

La réduction de l’humidité dans un bâtiment d’élevage reste une préoccupation majeure. Pour y parvenir, une bonne ventilation est primordiale mais la propreté des sols est un facteur qui contribue fortement à améliorer l’ambiance de la stabulation. ­L’Institut de l’élevage (Idele) propose des solutions.

Deux enjeux majeurs incitent à évacuer du mieux possible l'humidité des sols : la maîtrise de la santé des pieds et des boiteries, ainsi que la limitation des émissions gazeuses ammoniacales. Les sols pleins en pente transversale et longitudinale ou les sols pleins préfabriqués rainurés sont des solutions innovantes pertinentes.

L’élimination rapide des urines limite des émissions gazeuses ammoniacales. L’hydrolyse de l’urée intervient dans les deux heures. L’écoulement rapide des urines vers la fosse est donc primordial. Des travaux néerlandais montrent qu’une pente de béton de 3 % raclée douze fois par jour réduit de 21 % les dégagements d’ammoniac.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité