Aller au contenu principal

Portrait
Elina Motté, créatrice sur porcelaine

Un cadeau unique en porcelaine, personnalisé à la demande, c’est ce que propose la créatrice Elina Motté, épouse d’agriculteur à Blandy-les-Tours (Seine-et-Marne).

Elina Motté
© L.G.-D./Horizons

«J’adore reproduire une image, m’inspirer d’un faire-part de mariage, de naissance, pour réaliser un cadeau unique. J’aime la joie que ce type de présent procure. Ceux qui le reçoivent sont généralement très touchés par ce genre d’attention », explique Elina Motté, créatrice de porcelaine dont la formation de base n’a rien à voir — elle est titulaire d’un BTS Gestion de l’entreprise.

Concilier famille et ferme

Épouse d’exploitant agricole à Blandy-les-Tours (Seine-et-Marne) et mère de deux enfants de 9 et 6 ans, elle a cessé son activité d’assistante commerciale à la naissance de l’aîné « pour faciliter le quotidien de la famille ». Très vite, cette hyper­active a tourné en rond malgré son attrait pour la campagne. Elina Motté a donc essayé de trouver une activité qui lui convienne et concilie vie familiale et activité de la ferme.

Fait main

« J’ai toujours aimé les activités manuelles. Au départ je me suis lancée dans la création de bijoux, puis très rapidement dans la peinture sur tout type d’objet en porcelaine ». Elle s’est alors formée auprès de Delphine Gandon, qui a développé ce type d'activité dans l’Aisne, et a suivi un stage sur le coup de crayon et la retranscription du regard. « L’œil est particulier à reproduire si on veut lui donner vie », souligne Elina Motté dont les œuvres sont réalisées à 100 % manuellement. « C’est très chronophage. Le ratio temps/prix n’est pas reconnu à sa juste valeur. Réaliser une assiette prend deux jours, cuisson incluse par exemple », note l’artiste qui travaille avec des pigments purs qui sont mélangés, ce qui lui permet de faire la couleur voulue. Certaines couleurs coûtent plus cher, à l’instar du bleu de Royan. Si des modes se font jour sur les créations pour adulte, pour les enfants, c’est souvent en rapport avec les faire-part des familles.

Engagée

La communication autour de son activité de créations uniques peintes sur porcelaine se fait par le bouche-à-oreille. Elle ne travaille que sur commande*, ce qui évite d’avoir des objets en attente. À l’avenir, elle aimerait créer ses propres supports.

Toujours en activité, elle s’engage en parallèle dans de nombreuses structures. Ainsi, cette Francilienne d’origine préside l’association Récré des trois villages et le CERFrance territoire sud-77. Elle est notamment attirée par Solaal, « une association dont l’esprit me plaît car regroupe des valeurs que j’aime ».


*Renseignements via elinamotte@gmail.com

 

Biographie :

2014 : arrête son activité extérieure.

2017 : se lance dans la porcelaine.

Janvier 2023 : est élue présidente de CERFrance sud-77.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité