Aller au contenu principal

Élisabeth Loesch, l'art du papier ancien

Dans son atelier de Mer (Loir-et-Cher), Élisabeth Loesch crée des panneaux en papier ancien qu’elle colle sur du bois. La typographie donne du mouvement à ses œuvres.

« Je réalise des objets décoratifs et des panneaux en papier ancien (XVIe-XVIIIe siècles, NDLR), raconte Élisabeth Loesch, artisane d’art à Mer (Loir-et-Cher). Avant, je prenais tout type de papier mais le rendu visuel ne me satisfaisait pas. J’ai donc cherché un matériau qui m’intéressait. Or j’utilisais la typographie présente sur ces papiers  ».

Notre interlocutrice découpe avec des ciseaux ou un cutter, jouant avec les couleurs de la matière. « Avant de commencer, je sais ce que je veux faire. J’ai le dessin en tête. Je crée des œuvres figuratives et abstraites.  »

Provenant de livres anciens ne pouvant plus être restaurés, le papier n’est jamais identique.

La typographie sert de nuances et le papier marbré apporte des couleurs. «  Je suis la seule à faire cela, déclare Élisabeth Loesch. Auparavant, je peignais des aquarelles que je collais sur du papier. Depuis que j’ai trouvé le bon matériau, je travaille sur le bois  ». L’évolution s’est opérée en quelques années.

Un tableau de 120 x 60 cm nécessite trois mois de travail.

L’artisane explique  : «  Afin de me mettre en condition, je commence par l’arrière. Je suis l’image que j’ai en tête. Le choix du papier et de la typographie et la découpe prennent du temps  ». Le positionnement des papiers et les caractères typographiques créent un mouvement.

Notre interlocutrice poursuit  : «  Je travaille avec gourmandise et plaisir  ! J’ai toujours vendu mes œuvres. Je ne travaille jamais sur commande. Je n’ai aucun interdit et j’aime les challenges  ».

En 2016, s’inspirant de photographies des grottes de Lascaux (Dordogne), l’artisane a réalisé une série de tableaux. Le principal défi consista à trouver un rendu en papier alors que des pierres apparaissaient sur les clichés. Élisabeth Loesch commente  : «  Quand on est artiste, on doit savoir tout faire, tout en gardant sa signature. Ce que je fais n’est pas lourd. Au contraire, c’est très léger. J’ai avancé car j’ai écouté les critiques constructives  ».

Depuis 2003, l’intéressée est membre des Ateliers d’art de France.

Avec plus de cinq mille adhérents, c’est la plus grosse association des métiers d’art de l’Hexagone. Élisabeth Loesch commente  : «  Nous formons une grande famille d’artisans et de créateurs. En outre, le logo apporte une notoriété  ».

Réalisant des dessins sur céramique, la Loir-et-Chérienne a envie de mélanger les matières  : papier et laque, etc. «  Je suis une touche-à-tout. Quand je me fixe un objectif, je me donne les moyens de l’atteindre  », ­conclut-elle.

Olivier Joly

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Publicité