Aller au contenu principal

En plaine, les travaux dans les champs battent leur plein

Les récoltes de betteraves et maïs se poursuivent en Ile-de-France, et les semis de blé et orge battent leur plein.

En ce mois d’octobre, les travaux dans les champs sont nombreux. Récolte de betteraves, de maïs, semis... Le point département par département.

En Val-d’Oise, la récolte des betteraves est jugée satisfaisante. « Les rendements oscillaient entre 75 à 85 tonnes en début de récolte et atteignent aujourd’hui 85 à 105 tonnes » explique le conseiller technique du Cercle du Pays de France (Val-d’Oise), Stéphane Boulet, qui pointe toutefois une ombre au tableau : l’apparition de la cercosporiose.

« La maladie provoque d’importantes pertes de feuilles et peut conduire à des pertes de densité pour les arrachages tardifs. C’est la principale inquiétude » note t-il.

S’agissant de la récolte de maïs, les premiers échos sont encourageants : « 90 à 110 quintaux sachant que les meilleures parcelles n’ont pas encore été récoltées ».

Enfin, les semis battent leur plein puisque trois quarts des orges et un quart de blé sont déjà implantés, le tout dans de bonnes conditions.

En Essonne, le rendement en betteraves plafonnent à environ 80 tonnes en non irrigés et 90 tonnes chez les irrigants. « La teneur en sucre s’améliore progressivement » note le conseiller du Cercle d’Etampes/Méréville (Essonne), Emmanuel Griard : « Tandis qu’on peinait à atteindre 16 en début d’arrachage, on arrive maintenant à 17 voire plus ».

Les semis, eux, ont à peine commencé. « Quelques semis précoces en blé et orge mais c’est marginal. Nous avons démontré dans nos différents essais que le fait de repousser la date de semis permet d’améliorer le salissement de la parcelle. Les agriculteurs essaient donc de patienter quelques jours d’autant que la météo du week-end s’annonce propice ».

Enfin, les passages d’insecticide sur colza devraient intervenir dans les prochains jours car les premiers vols de charançons ont été constatés. « Il faut intervenir une semaine à dix jours après les premières captures » rappelle Emmanuel Griard.

En Yvelines, la situation est très disparate. Alors que certains achèvent leurs semis, d’autres commencent à peine. « Nous avons conseillé de retarder un peu les semis compte tenu des problèmes de désherbage que nous rencontrons » souffle la conseillère du Cercle de Houdan-Rambouillet (Yvelines), Chloé Michelet.

Sur les colzas, les premières captures de charançons ont également été effectuées.

Enfin, les récoltes de betteraves et maïs se poursuivent avec des rendements corrects : aux alentours de 80 tonnes en betterave et entre 80 et 100 tonnes en maïs.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Les agriculteurs ont du cœur et le font savoir
Vendredi 18 décembre, chez Nathalie et Pierre Bot, maraîchers à Saclay (Essonne), de nombreux produits frais d'agriculteurs…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité