Aller au contenu principal

En route pour le comice de Savigny

Le premier comice agricole de l’année a lieu ce week-end à Savigny-sur-Braye. Comme le veut la tradition, une visite pré-comice s’est déroulée sur ce territoire situé au nord du département, afin d’illustrer l’agriculture de ce secteur et d’exposer les différentes problématiques.

Ainsi, une soixantaine de personnes, menée par la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a fait la visite de deux sites agricoles dans l’après-midi du lundi 13 mai  : l’exploitation laitière et céréalière d’Éric Samson et le Gaec des Marronniers qui élève des volailles et des porcs.

Situés non long de l’unité de méthanisation Méthabraye, ces deux élevages font partie des dix-sept exploitations investies dans le projet depuis son lancement en 2012.

Éric Samson, qui produit du lait de vaches nourries sans OGM avec la laiterie Bel, a débuté cette visite pré-comice en expliquant qu’il mise sur la force du collectif dans sa stratégie d’entreprise  : «  J’aime la dynamique de groupe. Ça permet d’évoluer et d’avancer par la confrontation d’idées et de ne pas rester isolé  ».

À ce jour, Éric Samson est engagé dans une Cuma pour «  éviter d’investir dans du matériel qui sert peu  », dans Distribraye, service de distribution de la ration alimentaire par une désileuse en commun, «  pour réduire l’astreinte et aussi pour l’intérêt zootechnique avec l’incorporation de nouveaux fourrages à la ration  », et au sein de Méthabraye «  pour réduire le temps de travail sur l’épandage, pour la valorisation des effluents en une énergie propre et bien sûr pour les intérêts agronomiques  ».

L’éleveur adhère également à la mutuelle d’entraide et au Service de remplacement «  pour du renfort de main-d’œuvre et afin de prendre des congés bien mérités  ».

La visite pré-comice s’est poursuivie au Gaec des Marronniers, où Gino Deniau gère l’atelier volailles avec trois bâtiments de 2 800 m2 — 50 000 dindes par an avec la société Huttepain — et 144 ha de grandes cultures, dont 83,5 ha en autoconsommation pour les porcs.

Son frère Denis s’occupe de l’atelier porc naisseur-engraisseur — 2 500 porcs par an — avec transformation et vente directe à la ferme et aux bouchers du département dans un rayon de 60 km.

«  Plus ça va, moins on a de charcutiers en Loir-et-Cher, regrette Denis. Il nous faut garder ce tissu rural qui nous permet de valoriser notre cochon carcasse  : que ce soit grâce à l’abattoir de Vendôme ou par les bouchers  ». Les frères souhaitent maintenir l’exploitation telle qu’elle est, avec la vente de produits de qualité afin de transmettre plus facilement.

«  Tous les porcs sont nés ici, élevés et nourris avec nos céréales, précise Gino. L’entreprise fonctionne très bien avec un outil adapté à 5-6 cochons par semaine. On veut garder cette exploitation familiale qui permet de faire de la qualité et sera plus facilement transmissible  ».

La journée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié avec les discours des officiels qui se sont montrés fiers des éleveurs et agriculteurs du département  : «  Par leur engagement quotidien, ils contribuent à la défense de notre ruralité et au maintien de son identité  ».

Doriane Mantez

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité