Aller au contenu principal

Énergies
Énergies renouvelables : la discussion est lancée

Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a lancé, le 8 octobre à Chartres, les États généraux des énergies renouvelables.

Le 8 octobre, à Chartres. De nombreux médias se sont intéressés au lancement des États généraux des énergies renouvelables par le préfet d'Eure-et-Loir.
Le 8 octobre, à Chartres. De nombreux médias se sont intéressés au lancement des États généraux des énergies renouvelables par le préfet d'Eure-et-Loir.
© H.C. - Horizons

Les parlementaires, des élus du territoire, des associations, la chambre d'Agriculture, les énergéticiens, les syndicats d'énergie ont été invités par le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise ­Souliman, le 8 octobre à Chartres, pour le lancement des États généraux des énergies renouvelables. Une première en France.

L'objectif était de discuter du déploiement futur de ces énergies sur le territoire à l'heure ou un vent de protestation se lève, plus particulièrement contre des projets éoliens.

Aller assez vite

« Il fallait retravailler le sujet, restaurer le dialogue », a expliqué le préfet, lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion. « La préfète de région souhaite travailler un schéma régional mais nous avons voulu tirer plus vite car 50 % de la production régionale ­d'éolien est faite en Eure-et-Loir, qu'il y a des opportunités qui se développent avec la fermeture de la base aérienne de Châteaudun, que nous avons des friches où installer du photovoltaïque au sol, qu'il serait dommageable d'installer de l'éolien dans le Perche mais qu'il y a là des ressources de méthanisation, a détaillé Françoise ­Souliman. Le but était d'avoir un dialogue restauré, serein et paisible avec l'ensemble des partenaires ».

Dessiner une carte

Lors de cette réunion, un état des lieux a donc été dressé et une méthode de travail a été proposée. « L'idée est d'aller assez vite. Une cartographie sera établie avec en rouge les zones où les implantations seront interdites* (le Perche, le périmètre de 20 km autour de Chartres, les vallées de l'Eure et de l'Avre), en orange les zones où ça se discute et en blanc les zones favorables ».

En outre, quatre réunions sont programmées, par secteurs, jusque début décembre, avec les porteurs de projets, les élus, les associations… L'objectif étant de présenter une carte définitive, concertée, début février. Et d'aller vers un meilleur équilibre ­régional…

*En réalité, il n'y a pas d'interdiction dans la loi, mais les porteurs de projets s'engageraient dans des procédures aussi longues qu'aléatoires.

Un schéma régional

Le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) fixe des objectifs précis de production pour 2030 et 2050. Il s'agit ainsi à terme de multiplier par 22 la production de biogaz, par 4,7 celle d'énergie éolienne ou par 16,5 celle d'énergie ­photovoltaïque.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité