Aller au contenu principal

[Enseignement] MFR : « Le réseau bouge ! »

Les Maisons familiales rurales du Centre-Val de Loire et d’Île-de-France proposent deux nouvelles formations. Par ailleurs, le réseau est engagé dans une démarche de certification.

Au sein des Maisons familiales rurales, la rentrée scolaire 2020-2021 est marquée par l’ouverture de deux formations  : un bac professionnel Services aux personnes à Rambouillet (Yvelines) et un bac professionnel Vente alimentaire à Ascoux (Loiret).

Gérard Guyon, directeur des Fédérations régionales Centre-Val de Loire et Île-de-France, explique  : «  Nous diversifions nos formations afin de répondre aux besoins des jeunes et de secteurs professionnels porteurs. Car, à partir du moment où le ministère de l’Agriculture autorise l’ouverture d’une formation, c’est qu’il y a un besoin sur le territoire  ».

Ces formations s’adressent à des jeunes sortant de 3e de collège ou de l’enseignement agricole.

«  Le réseau bouge  !  » déclare Gérard Guyon. Au 1er janvier 2022, tous les établissements dispensant des formations par apprentissage ou pour adultes devront posséder la certification Qualiopi.

Le directeur régional précise  : «  Pour faire un peu plus que la loi, les MFR sont engagées dans une démarche RSO (Responsabilité sociétale des organisations). Celle-ci conduira à une labellisation de type Iso 26  000. Objectif  : faire valoir les spécificités des MFR  ». 

Il s’agit d’une démarche d’amélioration continue. Par exemple, des indicateurs concernent la gouvernance et la stratégie. Gérard Guyon espère un aboutissement en 2020 ou 2021

Les seize MFR du Centre-Val de Loire accueillent 2  000 jeunes en formation initiale, 800 apprentis et des adultes en formation continue. Les formations par la voie scolaire vont de la 4e à la licence professionnelle dans les filières suivantes  : agriculture, commerce alimentaire, maintenance du matériel agricole, forêt, aménagements paysagers et services à la personne et au territoire. En apprentissage, on retrouve les services à la personne et au territoire et le commerce alimentaire.

Les quatre établissements d’Île-de-France forment 300 jeunes par la voie scolaire et 800 apprentis. Dans le premier cas, il s’agit de services à la personne. Les services à la personne et l’alimentaire (boulangerie-pâtisserie, commerce et restauration) constituent l’offre de formation en apprentissage.

Olivier Joly

Photo : Gérard Guyon, directeur des Fédérations régionales Centre-Val de Loire et Île-de-France des MFR.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Publicité