Aller au contenu principal

Ensemble pour protéger les oiseaux

« Faire revenir les oiseaux sur les terres agricoles », telle est l’ambition du projet Des terres et des ailes, officiellement lancé le 12 octobre à La Chapelle-Vendômoise.

Vendredi 12 octobre, agriculteurs et ornithophiles se sont réunis sous le hangar d’André Peschard, agriculteur à La Chapelle-Vendômoise, pour présenter le programme Des terres et des ailes qui a pour mission de réinstaurer la nature dans les campagnes et réduire la disparition des oiseaux.

« L’idée est de proposer à chaque agriculteur d’offrir aux espèces qui ont déserté les campagnes la possibilité de revenir s’y installer, et à celles qui sont encore présentes de pouvoir y rester », a déclaré Didier Nabon, de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) de Loir-et-Cher.

Une présentation marquée par la signature d’une convention inédite entre la LPO et l’Assemblée nationale des chambres d’Agriculture (APCA), qui relève d’une ambition partagée entre les chambres d’Agriculture, les agriculteurs et les adhérents de la LPO avec un objectif commun : assurer un milieu agricole et rural riche de nos activités de production et protecteur de la biodiversité.

« La disparition des oiseaux n’est pas une fatalité. Il est encore temps d’agir. Grâce aux agriculteurs, la nature peut revenir. Il n’est plus temps de les stigmatiser, il faut leur donner les moyens d’agir. Le programme Des terres et des ailes est à leur disposition pour les accompagner dans cette reconquête. Seule une participation massive des agriculteurs permettra de retrouver les conditions favorables à l’accueil des oiseaux et petits animaux dans nos campagnes françaises », a annoncé Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO.

Pascal Ferey, vice-président de l’APCA, a complété : « L’agriculture joue un rôle majeur dans l’équilibre des écosystèmes sur notre planète. La diminution des populations d’oiseaux doit nous inquiéter car cette présence joue un rôle primordial dans les grands équilibres de la biodiversité faunistique ».

Afin d’aider les agriculteurs à agir concrètement dans leurs fermes, le site Internet www.desterresetdesailes.fr présente une dizaine d’idées d’aménagements favorables aux espèces et propose une aide à l’agriculteur dans le choix de l’aménagement qu’il peut mettre en place selon son intérêt, ses attentes ou son projet.

Allain Bougrain-Dubourg a ainsi conclu cette coopération en faveur des oiseaux : « Comme disait Pierre Dac, plutôt que de changer le pansement, il faut penser le changement ! »

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité