Aller au contenu principal

Envisager une diversification en maraîchage

Une quinzaine d’agriculteurs a participé à la formation « Construire et dimensionner son projet en maraîchage » à Etampes (Essonne).

A Etampes (Essonne), le 24 janvier. Une quinzaine de producteurs de grandes cultures a assisté à la formation « Construire et dimensionner son projet en maraîchage » proposé par la chambre d’Agriculture.

Le contexte agricole difficile des derniers mois incite les agriculteurs à chercher des solutions pour assurer la pérennité de leur activité. Et si introduire du maraîchage dans une exploitation de grandes cultures pouvait être une bonne idée ? C’est en tout cas une des propositions de la chambre d’Agriculture d’Ile-de-France qui multiplie les formations pour venir en aide aux agriculteurs.

Les 24 et 25 janvier à Etampes (Essonne), une quinzaine d’agriculteurs a participé à la deuxième session de formation qui était proposée sur le thème « Construire et dimensionner son projet en maraîchage ».

Tous étaient des producteurs de grandes cultures à la recherche d’une diversification et/ou d’une activité supplémentaire pour permettre à leur épouse de venir travailler sur la ferme.

Les conseillers du pôle maraîcher de la chambre, Marie Girault et Stéphane Rolland ainsi que la responsable du bureau Diversification-marketing, Françoise Chancel, ont animé ces deux jours de formation en s’efforçant de dresser le tableau le plus juste et le plus complet possible.

Françoise Chancel a d’abord évoqué les différents aspects de la commercialisation : les avantages, inconvénients et pré-requis de la vente à la ferme, en distributeur automatique, sous forme de paniers SNCF, en drive, en magasin collectif ou encore en gros, via le Min de Rungis ou la grande distribution.

Puis les conseillers en maraîchage ont pris le relais. Là, il a été question de façon précise des cultures potentiellement intéressantes en Ile-de-France en plein champ, sous serre ou en hors-sol selon les multiples contraintes techniques, les besoins en irrigation...

En Ile-de-France, deux cent quarante mille tonnes de fruits et légumes sont produits chaque année, tandis que les Franciliens en consomment plus de deux millions. « Les besoins sont loin d’être couverts » ont affirmé les conseillers : « Il y a encore beaucoup de demandes à satisfaire ».

A la suite de cette formation, les conseillers de la chambre d’Agriculture proposent un accompagnement individuel pour ceux qui souhaitent poursuivre la réflexion afin d’étudier la viabilité d’une diversification en maraîchage sur leur ferme.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Publicité