Aller au contenu principal

Éric Yung, amateur d’arts

Éric Yung est journaliste et écrivain. Avec sa femme et son fils, il est l’hôte du domaine de La Chapinière, un lieu dédié à l’art du vin, à l’art équestre et aux beaux-arts.

« Je suis fils unique, j’ai beaucoup lu… J’ai longtemps cru que les livres étaient des conversations qui ne s’arrêtent pas. »
« Je suis fils unique, j’ai beaucoup lu… J’ai longtemps cru que les livres étaient des conversations qui ne s’arrêtent pas. »

À Châteauvieux (Loir-et-Cher), trois mondes se côtoient et se mélangent au domaine de La Chapinière : la vigne, le cheval et les beaux-arts.

Éric Yung est l’un des artisans de ce triptyque. Il a investi les lieux il y a « dix-onze ans », avec son épouse Florence : « Elle est docteur en maths et dirigeait un groupe financier. Pour elle, c’était un rêve d’enfant d’avoir une entreprise agricole. Moi, j’en avais marre de Paris », raconte-t-il.

En 2003, l’occasion se présente et le couple se lance :  Florence suit une formation pour devenir vigneronne, reprend le domaine, l’agrandit, l’oriente vers l’œnotourisme.

Il y a trois ans, Matthieu — le fils aîné d’Éric, dresseur de chevaux — rejoint l’aventure et appose son empreinte. Il installe sur  le domaine des écuries et un  manège, propose des prestations équestres.

« Ensemble, nous avons alors monté le Pavillon des arts », ajoute Éric Yung.

Ce pavillon, c’est un espace où le trio organise «  des expositions, des réunions, des concerts, des spectacles, des rencontres d’auteurs… » Un «  succès ! », se réjouit l’écrivain.

Son violon d’Ingres à lui, c’est la littérature. « Je suis fils unique, j’ai beaucoup lu… J’ai longtemps cru que les livres étaient des conversations qui ne s’arrêtent pas. » L’étendue de ses références littéraires est à l’image de sa bibliothèque : très grande. «  J’ai été marqué très jeune par Malraux, Mauriac, Le Clézio à ses débuts... » Mais aussi « Conan Doyle, Joyce, Simenon, Colette, Truman Capote ».

Jadis policier, il est devenu journaliste, écrivain, chroniqueur de radio.

« La tentation de l’ombre », roman inspiré de son passé de flic, paraît en 1999. D’autres ouvrages suivront. « Je prépare un livre sur le syndicaliste Marc Blondel, un autre sur les escroqueries légendaires », annonce-t-il.

Pour lui « il faut être artisan pour être écrivain, il faut chercher, en baver, assembler les mots… » Tout un art !

Un peu comme le travail du vin. « L’effeuillage de la vigne, ce sont des kilomètres assis ou à genoux. La vinification, c’est jour et nuit… Il faut goûter les jus, les travailler comme un peintre travaille son tableau. Chaque demi-degré compte ! » 

L’analogie entre l’art et le produit de la vigne se poursuit : « On expose le vin, on le fait goûter, on participe, on le fait aimer… Il y a de l’odeur, de la couleur, on éveille les sens… c’est une petite œuvre d’art ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité