Aller au contenu principal

Magazine
Escapade au Grand-Bornand

Station de sports d’hiver de moyenne montagne, Le Grand-Bornand a gardé son cachet savoyard alors que l’activité de la vallée est dédiée à la production du reblochon.

À 952 m d’altitude, Le Grand-Bornand Village (Haute-Savoie) s’est développé autour de son imposante église Notre-Dame-de-l’Assomption et sa grenette (marché couvert).

Cité touristique située entre le massif des Bornes et la chaîne des Aravis, elle a su conserver son cachet savoyard tout en développant une activité touristique importante. Chaque hameau a conservé sa chapelle.

À proximité des chalets, se trouvent encore des petites répliques sans fenêtres, les mazots, où étaient stockés les aliments et le linge du dimanche afin de les conserver en cas d’incendie de l’habitation principale construite en bois, excepté le soubassement.

L’agriculture reste très présente avec le développement d’un de ses fleurons : le reblochon. D’ailleurs en 2000, le village comptait 2 000 âmes et autant de vaches dont les alpages montent jusqu’à 2 000 m.

36117.jpg

À cette occasion, deux parcours culturels de « l’art vache » dédiés à cet animal ont été mis en place : sculpture, peintures, photos, bandes dessinées… se découvrent au fil des rues.

De la Vache technique réalisée en métal par les élèves d’un lycée professionnel, à la fresque La danse du jumelage mettant en avant ­Quiberon, à celle sur les métiers oubliés qui projette le visiteur un siècle en arrière…, le sujet prend des angles variés.

Un domaine de ski nordique, relié à la station voisine de La Clusaz, offre des circuits au cœur de forêts de sapins traversées par de multiples cours d’eau. Six kilomètres plus haut, à 1 300 m d’altitude, au Grand-Bornand Chinaillon, c’est le royaume du ski de piste.

Mais il est un lieu à ne pas manquer à proximité, le vieux village et son décor de carte postale avec sa chapelle datant du XIIe siècle.

La chaîne Youtube legrandbornandTV propose de nombreuses vidéos, par exemple sur le patrimoine local

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Moisson 2021 : malgré les inquiétudes, une année plutôt correcte en moyenne
La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par une météo avec de fortes amplitudes.
Le 7 septembre, à Outarville. Le monde agricole a retrouvé le chemin d'Innov-agri, après le report de l'édition 2020.
Innov-agri bat son plein à Outarville
La Covid-19 aura contraint les organisateurs d'événements à reporter leurs salons. C'est le cas d'Innov-agri, qui devait se tenir…
Samedi 11 septembre, à Thiverval-Grignon (Yvelines). Les élus du territoire étaient nombreux à participer à la manifestation contre la vente du domaine de Grignon.
Près de 400 manifestants et unité des élus contre la vente du domaine de Grignon
La manifestation contre la vente du domaine de Grignon au promoteur Altarea Cogedim a mobilisé près de 400 personnes samedi 11 …
Publicité