Aller au contenu principal

Magazine
Escapade au Grand-Bornand

Station de sports d’hiver de moyenne montagne, Le Grand-Bornand a gardé son cachet savoyard alors que l’activité de la vallée est dédiée à la production du reblochon.

À 952 m d’altitude, Le Grand-Bornand Village (Haute-Savoie) s’est développé autour de son imposante église Notre-Dame-de-l’Assomption et sa grenette (marché couvert).

Cité touristique située entre le massif des Bornes et la chaîne des Aravis, elle a su conserver son cachet savoyard tout en développant une activité touristique importante. Chaque hameau a conservé sa chapelle.

À proximité des chalets, se trouvent encore des petites répliques sans fenêtres, les mazots, où étaient stockés les aliments et le linge du dimanche afin de les conserver en cas d’incendie de l’habitation principale construite en bois, excepté le soubassement.

L’agriculture reste très présente avec le développement d’un de ses fleurons : le reblochon. D’ailleurs en 2000, le village comptait 2 000 âmes et autant de vaches dont les alpages montent jusqu’à 2 000 m.

36117.jpg

À cette occasion, deux parcours culturels de « l’art vache » dédiés à cet animal ont été mis en place : sculpture, peintures, photos, bandes dessinées… se découvrent au fil des rues.

De la Vache technique réalisée en métal par les élèves d’un lycée professionnel, à la fresque La danse du jumelage mettant en avant ­Quiberon, à celle sur les métiers oubliés qui projette le visiteur un siècle en arrière…, le sujet prend des angles variés.

Un domaine de ski nordique, relié à la station voisine de La Clusaz, offre des circuits au cœur de forêts de sapins traversées par de multiples cours d’eau. Six kilomètres plus haut, à 1 300 m d’altitude, au Grand-Bornand Chinaillon, c’est le royaume du ski de piste.

Mais il est un lieu à ne pas manquer à proximité, le vieux village et son décor de carte postale avec sa chapelle datant du XIIe siècle.

La chaîne Youtube legrandbornandTV propose de nombreuses vidéos, par exemple sur le patrimoine local
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité