Aller au contenu principal

Espèces exotiques envahissantes : un coût annuel de 38 M d’euros en France

Les espèces exotiques envahissantes représentent un coût annuel de 38 M d’euros en France, a indiqué le 21 septembre le Commissariat général au développement durable.

Une somme répartie entre 19 M d’euros de dépenses en gestion et 19 M d’euros de dommages (essentiellement sanitaires) et impacts résiduels, selon les résultats de la première enquête nationale menée sur 2009-13 par le ministère de l’Ecologie et diffusée sur son site internet. Parmi les espèces exotiques envahissantes les plus coûteuses figure en tête le moustique-tigre (4,5 M euros/an), loin devant les renouées (202 000 euros/an), l’ambroisie (171 000 euros/an), la berce du Caucase (51 000 euros/an). «Les dépenses les plus élevées par espèce sont principalement justifiées par des dommages à la fois aux activités économiques (nuisances aux infrastructures, pertes agricoles, sylvicoles...) et à la biodiversité, ainsi que par des dommages sanitaires, indique le rapport. Il n’a pas été possible d’isoler la proportion de dépenses justifiées par les seuls dommages à la biodiversité, alors que les espèces exotiques envahissantes sont reconnues au niveau international comme l’une des cinq causes majeures de son érosion.»

 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité