Aller au contenu principal

Essais en cours pour la pulvérisation intelligente One Smart Spray

Actuellement en phase de développement, la technologie One Smart Spray, issue du partenariat entre BASF, Bosch et Amazone, fait l’objet d’essais en Eure-et-Loir et dans l’Essonne.

30 à 80 % d’herbicides en moins en fonction des salissures. C’est ce que promet la nouvelle technologie One Smart Spray développée par BASF et Bosch sur le pulvérisateur UX 5201 d’Amazone. S’il faudra attendre 2025, voire 2026, pour le lancement officiel de ce nouveau système de pulvérisation ciblée faisant appel à l’intelligence artificielle, des essais sont actuellement menés sur trois exploitations agricoles situées à proximité d’Auneau, en Eure-et-Loir, à la frontière des Yvelines.

« 2023 marque la première année d’essais en France pour la technologie One Smart Spray, détaille Matthieu Delhaye, de BASF, qui présentait cette dernière lors du salon Innov-agri à Outarville (Loiret) début septembre. Nous avons naturellement choisi de mettre en place les expérimentations en maïs, betterave et colza à proximité du siège de l’entreprise Amazone, pour des raisons pratiques. L’idée est de se mettre en conditions réelles chez des agriculteurs. Ce prototype permet de cibler l’application d’herbicide directement sur les adventices, dicotylédones et graminées, repérées par des caméras embarquées sur la rampe du pulvérisateur. Tout l’intérêt du système se situe dans l’intelligence agronomique, avec une activation des buses uniquement là où c’est nécessaire ». Il ne faut que quelques millisecondes pour que les mauvaises herbes puissent être détectées par One Smart Spray.

Des adventices détectées de jour comme de nuit

Autre promesse de BASF, Bosch et Amazone : pouvoir traiter de jour comme de nuit. Mais l’agriculteur reste tout de même maître de son programme de traitement. « Le raisonnement démarre à partir des données collectées sur la parcelle, poursuit Matthieu Delhaye. Il s’agit d’un outil d’aide à la décision qui va dépendre des objectifs de l’agriculteur et de ses calculs de coût à l’hectare ». Ce système innovant prévoit des recommandations de traitement personnalisées en fonction des données recueillies et de la cartographie qui en résulte. Il est donc possible de visualiser où poussent les adventices ainsi que leur taille, et de surveiller les résistances.

Si le prix à payer pour le One Smart Spray n’est pas encore fixé, car il s’agit d’un prototype, il devrait plutôt s’adresser aux surfaces les plus importantes, et intéresser par exemple les entreprises de travaux agricoles. À terme, un déploiement sur les surfaces de céréales est attendu.

« Une rampe de 36 mètres pour traiter à 12 km/h »

« Tout l’enjeu au niveau d’Amazone réside dans la capacité de notre matériel à emporter cette technologie de pointe, confie Emmanuel Levêque, chef produit au sein de la base d’Auneau (Eure-et-Loir) du constructeur allemand. Il y a des caméras et des leds qui vont permettre d’assurer la pulvérisation même sur les zones d’ombre. Le challenge est de garantir une qualité de la détection. L’objectif pour Amazone est d'assurer une stabilité de la rampe du pulvérisateur, qui fait 36 mètres. On peut traiter à 12 km/h. Avec ce système, on s’éloigne de la pulvérisation classique pour travailler quasiment sans recouvrement ». 

Cet article fait partie d'un dossier Pulvérisateurs

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité