Aller au contenu principal

Essais semoirs : l’implantation scrutée à la loupe à Mignières

La chambre d’Agriculture et la FRCuma ont organisé, le 3 mars à Mignières, un premier retour sur l’essais de onze semoirs de semis direct réalisé en octobre.

Les implantations de blé réalisées par les onze semoirs de semis direct sous couvert soumis à essais par la FRCuma et la chambre d’Agriculture le 1er octobre à Mignières, ont été scrutés à la loupe par une trentaine d’agriculteurs ayant répondu à l’invitation des organisateurs sur la parcelle, le 3 mars.

Pour le moment, la première constatation que l’on puisse faire est que les plantes sont déjà bien développées, à un stade similaire et que par endroit elles ont subi des attaques de mulots. Mais l’équipe de la Chambre, sous la houlette d’Emmanuelle Lherbette, est allée un peu plus loin.

Ainsi, la densité de semis a été mesurée. L’objectif fixé de 260 grains au m2 n’est pas atteint, ce qui est relativement normal dans le cas d’un semis sous couvert.

Selon l’outil, les pertes vont de 20 à 46 %, Duro, Kuhn, Horsch et Weaving affichent le moins de pertes, Jammet le plus, mais ces résultats restent à valider à la récolte. Il faut dire aussi que le jour du semis une forte averse est venue perturber le chantier...

La profondeur de semis a été étudiée également. Les constructeurs n’avaient pas reçu de consignes sur ce point. Les valeurs des différents semoirs sont correctes pour du blé tendre, de 2,1 cm (Weaving) à 4 cm (Gaspardo) mais la dispersion en profondeur varie, elle est plus faible pour les semoirs à disques que pour ceux à dents.

Quant à l’écartement entre les lignes, il est bon avec au maximum 0,8 cm de différence entre l’écartement réel et celui donné par le constructeur. Enfin, un mètre linéaire d’un rang issu de chaque semoir à été sorti de terre et photographié pour évaluer les différences de développement racinaire.

L’équipe de la Chambre eurélienne va continuer à suivre le développement de la culture. La prochaine étape va consister à compter les épis, puis à évaluer la récolte. Les résultats seront communiqués en fin de campagne.

Hervé Colin

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité