Aller au contenu principal

Estimez la quantité d’azote absorbée par le colza avant l’hiver !

Le moment est venu d’estimer, à l’échelle parcellaire, la quantité d’azote déjà absorbée avant les éventuels épisodes de gel hivernal.

La méthode par pesée permet d’estimer la biomasse du colza avant l’hiver.

Le colza est sur le point d’entrer en phase de « repos végétatif ».

Le moment est venu d’estimer, à l’échelle parcellaire, la quantité d’azote déjà absorbée avant les éventuels épisodes de gel hivernal.

Cette information s’intègrera dans l’équation du calcul de la dose prévisionnelle d’azote à apporter en 2017. Des arrêtés préfectoraux, diffèrents d’une région à l’autre, et en particulier dans les zones vulnérables, peuvent changer les calculs qui suivent.

Il existe une corrélation simple entre la biomasse produite (poids de matière verte fraîche) et la quantité d’azote absorbée par la culture.

La quantité mobilisée à ce jour dans les racines et les feuilles couvrira en partie les besoins de la culture pour atteindre le rendement potentiel.

Les éventuelles gelées pourront provoquer des pertes de feuilles vertes plus ou moins importantes. Or, 50 % de la quantité d’azote contenue dans ces feuilles tombées au sol sera remobilisé au printemps.

Pour ne pas passer à côté, il est donc recommandé d’évaluer la biomasse avant hiver (première quinzaine de décembre) puis en fin d’hiver vers la fin janvier- début février 2016. Pour cela, il existe plusieurs façons de faire.

La méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza (pas trop humides) au ras du sol sur un mètre carré en évitant les bordures. Pesez la biomasse prélevée et exprimez-la en kg/m². Renouvelez trois ou quatre fois l’opération à plusieurs endroits de la parcelle.

Il est également possible d’obtenir des estimations de biomasses entrée et sortie hiver ainsi que des conseils de doses d’azote à apporter, via des services utilisant des capteurs sur satellites (ex : Farmstar Expert, Cérélia), des capteurs sur drones (ex : Airinov) ou sur appareils piétons (ex : N-Pilot de Borealis) ou des photos exploitées par une application smartphone (ex : « Image IT » mis au point par Yara et Terres Inovia, utilisable pour des colzas ne dépassant pas 1 kg/m2).

Tous ces outils et services calculent une dose optimale d’azote à l’échelle de la parcelle.

Les outils avec capteurs embarqués permettent en outre de moduler les apports azotés au sein de la parcelle, soit avec un système piloté sur l’épandeur d’engrais, soit en modulant manuellement par grandes zones dans les parcelles correspondant à des états de croissance différents.

La réglette azote de Terres inovia permet de faire les calculs assez simplement. Elle est disponible sur smartphone, tablette ou ordinateur (www.regletteazotecolza.fr). Dans cet outil, 1 kg/m² de biomasse entrée hiver équivaut à 50 kg N/ha. En sortie hiver, 1 kg/m² équivaut à 65 kg N/ha.

Jean Lieven 

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Une houblonnière a germé dans le Loiret
À Léouville, dans le Loiret, deux agriculteurs se sont lancé le défi de faire sortir de terre une houblonnière. Rencontre avec…
Publicité