Aller au contenu principal

Établissements Payen : se restructurer pour mieux rebondir

Véhicules équipés pour le diagnostic, libre-service itinérant, partenariat: de nouveaux services sont mis à la disposition des clients.

Une page se tourne aux établissements Payen avec la fermeture, à compter du 1er octobre, de la base de La Ferté-Gaucher. C’est l’occasion pour le concessionnaire de revoir sa façon de travailler et d’accroître sa présence sur le terrain.

Comme l’explique le directeur des ventes, Olivier Deneufbourg, « les établissements Payen ont pris une décision de gestion en fermant une base en lien avec la conjoncture compliquée pour nous comme pour nos clients, les exploitants agricoles. Les investissements se font rares dans le matériel neuf et cette tendance risque de durer plusieurs années. Avec une baisse de chiffre d’affaires de 50 %, nous étions obligés de reconsidérer nos implantations et nos méthodes de travail ».

Cette évolution se fait sans licenciements et donc sans perte de compétences. Le personnel de la base de La Ferté-Gaucher sera réparti entre les sites de Nangis et Nanteuil-le-Haudoin.

Pour pallier la fermeture de cette base, un système de véhicules équipés d’outils de diagnostic et de moyens de communication modernes est créé.

En cas d’opérations complexes, un camion porte-engin ramènera le matériel dans l’un des ateliers.

Concernant le libre-service, des livraisons à domicile à l’aide d’un véhicule spécialisé et d’un technico-commercial itinérant sont mises en place.

Les établissements Payen cherchent également à proposer des produits complémentaires comme avec Sky, l’un de leurs nouveaux partenaires depuis un an. Ils viennent aussi de signer un partenariat avec Diecci, spécialiste de la manutention agricole et en travaux public dans douze départements.

Dans ce contexte difficile, les établissements Payen bénéficient de l’appui de leur branche travaux public qui lui garantit un certain niveau de chiffre d’affaires. « C’est une force d’avoir diversifié notre activité et on entend conserver nos deux métiers », insiste Olivier Deneufbourg.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité