Aller au contenu principal

Evan, une Normande en lice au Sia

François Guéret, éleveur de vaches laitières à La Bazoche-Gouët (Eure-et-Loir), présente sa vache Evan au concours des Normandes.

François Guéret va passer quatre jours au Salon de l’agriculture. L’objectif : revenir avec le prix de la meilleure mamelle adulte pour sa vache Evan.
François Guéret va passer quatre jours au Salon de l’agriculture. L’objectif : revenir avec le prix de la meilleure mamelle adulte pour sa vache Evan.

Evan, vache normande de cinq ans, participe au concours des animaux du Salon de l’agriculture. « C’est la seule vache d’Eure-et-Loir à concourir cette année ! », précise, avec une pointe de fierté, son éleveur, François Guéret, installé à La Bazoche-Gouët. Il détaille : « Deux cents vaches avaient été pré-selectionnées pour le salon, elle fait partie des quarante-deux qui ont été finalement retenues il y a trois semaines. »

Evan est une habituée de la capitale — « ça fait trois ans de suite que j’y vais avec elle » — et elle a fait ses preuves. En 2014, elle a remporté plusieurs premiers prix au salon, dont « le prix de la meilleure mamelle jeune  ». En 2015, changement de catégorie. Evan concourra pour le titre de la meilleure mamelle, mais chez les adultes. Ce sera dimanche 22 février, entre dix et treize heures, sur le ring bovin situé dans le hall 1.

En attendant, l’agriculteur veille sur sa championne : « Elle n’a pas de traitement de faveur par rapport aux autres animaux du troupeau, mais on fait attention ! » Quand même... !

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité