Aller au contenu principal

Grandes cultures
Face aux pertes de revenu que provoquera la nouvelle PAC, ORAMA demande un Plan de compétitivité

Les producteurs de céréales et d’oléoprotéagineux demandent aux pouvoirs publics français la mise en œuvre rapide d’un Plan de Compétitivité pour compenser les lourdes amputations de leurs subventions.

La mise en œuvre de ce Plan de Compétitivité Grandes cultures est indispensable pour éviter un agrandissement sans précédent des exploitations et la disparition de nombreux emplois qui s’en suivrait.
La mise en œuvre de ce Plan de Compétitivité Grandes cultures est indispensable pour éviter un agrandissement sans précédent des exploitations et la disparition de nombreux emplois qui s’en suivrait.
© Patrick Cronenberger

A la suite des choix faits par la France pour l’application de la nouvelle PAC, les producteurs de céréales et d’oléoprotéagineux demandent aux Pouvoirs publics français la mise en œuvre rapide d’un Plan de Compétitivité. Les lourdes amputations de leurs subventions de la PAC qu’ils subiront par rapport à leurs homologues européens fragiliseront en effet gravement leurs exploitations face à la concurrence et aux aléas.

Cette fragilisation peut être mesurée en partant du revenu 2013 en grandes cultures, qui est évalué à 25-35 000 €, cas de figure qui a plus de chances de se reproduire dans l’avenir que la situation exceptionnelle de 2012 mise en avant par les Pouvoirs publics pour justifier leurs choix. Si cette année les subventions de la PAC étaient celles qui sont annoncées pour 2019, le revenu moyen des exploitations spécialisées en céréales et oléoprotéagineux avant charges sociales propres à l’exploitant** ne s’élèverait qu’à 15 à 25 000 €. Dans un certain nombre de bassins de production où le revenu sera très faible, voire négatif, la situation se dégraderait très fortement.

Le plan de compétitivité demandé par ORAMA**, qui converge avec la volonté des exploitants de Grandes cultures de « Produire plus, Produire mieux » vise :

à une optimisation des rendements et de la qualité des récoltes, notamment par la libération des facteurs de production innovants et générateurs de productivité (génétique, irrigation, produits de protection des plantes, fertilisation); à la mobilisation des compétences et des savoirs face aux enjeux environnementaux, en substitution de normes et contraintes imposées sans distinction,;

à la promotion d’outils plus performants pour gérer les aléas climatiques et économiques; à une facilité accrue d’adaptation des structures et modes d’organisation des exploitations ; à une dynamisation de la logistique de stockage et d’acheminement des récoltes ; à la transformation énergétique par les exploitations de leur biomasse inexploitée et de leur potentiel de biomasse supplémentaire.

La mise en œuvre de ce Plan de Compétitivité Grandes cultures est indispensable pour éviter un agrandissement sans précédent des exploitations et la disparition de nombreux emplois qui s’en suivrait.

ORAMA : Union syndicale constituée par l’ Association Générale des Producteurs de Blé et autres céréales (AGPB), l’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) et la Fédération française des producteurs d’Oléagineux et de Protéagineux ( FOP) ** de l’ordre de 12 000 € en moyenne ces dernières années
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Le 13 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau, s'est félicité des bonnes performances de la campagne 2021-2022.
Exercice 2021-2022 : le groupe Axéréal atteint ses objectifs
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 13 décembre à Orléans (Loiret) et a annoncé des résultats à la …
À Yèvre-le-Châtel, les époux Douillet vous attendent dans leur boutique Yèvre miel.
Une année record pour Yèvre miel
Installé depuis 2006, d’abord à Engenville puis à Yèvre-le-Châtel (Loiret), Nicolas Douillet possède près de 600 ruches. Il…
Publicité