Aller au contenu principal

Interview
Edouard Caekaert : « Faire avec et pour le réseau JA »

Trésorier-adjoint durant la précédente mandature, Edouard Caekaert est devenu secrétaire général de JA 45 lors de l’assemblée générale départementale organisée le 4 février à Chilleurs-aux-Bois. Éleveur de vaches à viande, principalement de race limousine, l’agriculteur travaille avec son épouse Marine, présidente de l’échelon Gâtinais-Est qui compte plus d’une trentaine de membres.

© Archives - Horizons

Pourquoi vous êtes-vous engagé ?

Edouard Caekaert : J’ai toujours pensé qu’il était intéressant de s’investir pour son métier. Je suis issu d’une famille d’agriculteurs du nord de la Seine-et-Marne. Je me suis installé dans l’est du Loiret sur une exploitation de 160 hectares en 2018 avec Marine. J’ai adhéré au syndicat en même temps, encouragé par celui qui me seconde aujourd’hui, Cédric Perdereau. Durant le mandat précédent, j’étais trésorier adjoint et chargé de la question de l’élevage. J’ai surtout travaillé sur la démarche Éleveur et engagé qui vise à valoriser la viande bovine à un juste prix pour les agriculteurs et les consommateurs, dans le respect du bien-être animal. Concrètement, le but est de construire un groupement de producteurs qui optent pour la vente directe avec les supermarchés locaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité