Aller au contenu principal

Télévision
Familles de paysans, 100 ans d'histoire

Diffusé lundi 27 novembre à 21 h 10 sur M6, le documentaire coproduit et présenté par Karine Le Marchand « Familles de paysans, 100 ans d'histoire » retrace un siècle d’agriculture française à travers les témoignages de six familles d'exploitants.

© Cécile ROGUE/M6 CREATIONS

« Ils nous nourrissent avec passion et pourtant nous ne les connaissons pas. » C'est ainsi que Karine Le Marchand introduit le documentaire qui sera diffusé ce lundi 27 novembre sur M6. Intitulé Familles de paysans, 100 ans d'histoire, ce film qu'elle présente et coproduit retrace un siècle d'histoire de l'agriculture française à travers les témoignages de six familles d'agriculteurs qui partagent leur quotidien, leur histoire et leurs archives.

Avant-guerre, la France comptait plus de 2 millions de fermes, il y en a moins de 400 000 aujourd’hui. De la révolution industrielle aux enjeux contemporains, chaque époque est dépeinte. À la manière de Guillaume Canet dans Nous paysans, l'évolution de la grande histoire agricole française est retracée, avec ses hauts et ses bas, à travers les histoires de générations d'exploitants qui ont pour certains subi leur métier et pour d'autres ont suivi leur vocation.

Éleveurs, céréaliers, maraîchers et producteurs laitiers de plusieurs coins de France livrent leurs témoignages sans fard, n'omettant jamais de souligner la dureté du travail et le peu de reconnaissance des populations qu'ils nourrissent. « Nous travaillions dès l'âge de 5-6 ans, après l'école », commente l'un des exploitants. « C'était travail, travail, travail… Nous n'avions jamais de vacances », dit un autre. Les crises qui se sont succédé en cent ans sont présentées avec des images d'archives. La caméra suit un éleveur bovin qui peine à vivre de son travail — les fidèles de L'Amour est dans le pré le reconnaîtront —… mais aussi la success story d'une famille d'éleveurs laitiers qui s'est diversifiée en transformant et en vendant ses produits en direct.

La jeune génération est aussi présente avec les témoignages de personnes qui ont fait le choix de reprendre la ferme de leurs parents, parfois après une première expérience professionnelle hors du monde agricole. Les uns ont décidé de suivre la route bien tracée de leurs aïeux, les autres prenant un chemin différent, comme cette exploitante du Perche qui a converti la ferme en bio.

Une large place est aussi réservée aux femmes. Celles-ci témoignent de l’époque de la femme ménagère qui n’avait jamais son mot à dire, pas de statut, pas de salaire… « Les tracteurs étaient mieux assurés que les femmes sur les exploitations », commente l’animatrice. En 1971, les femmes d’agriculteurs manifestent pour réclamer des droits. C’est seulement en 1980 qu’est créé le statut de conjoint participant aux travaux. Et il faudra attendre encore 2010 pour que le Gaec entre époux soit autorisé. De nos jours, 28 % des chefs d’exploitation sont des femmes.

Ce documentaire destiné au grand public permet au moins de rappeler que derrière chaque produit de notre assiette se cache le travail d’un agriculteur… qui doit être rétribué à sa juste valeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité