Aller au contenu principal

Fièvre catarrhale ovine : la zone réglementée a encore évolué

En Ile-de-France, la Maison de l’élevage et le Groupement régional de défense sanitaire communiquent de nouveaux éléments sur la fièvre catarrhale ovine.

Après la découverte de nouveaux cas de fièvre catarrhale ovine, la zone réglementée a de nouveau évolué.

Après la confirmation de huit nouveaux cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) mi-décembre en Corrèze, Isère et Saône-et-Loire, la zone réglementée a de nouveau évolué depuis le 30 décembre.

En Ile-de-France, la totalité des départements de Seine-et-Marne, Essonne et Yvelines reste concernée. Le Val-d’Oise figure aussi en zone réglementée excepté l’extrême nord-ouest du département (voir la carte).

Depuis le premier cas de FCO détecté en Allier en septembre, le nombre de foyers confirmés se porte à 143 et une nouvelle campagne de surveillance programmée des bovins par sérologie a été lancée.

Dans ce contexte, la Maison de l’élevage et le Groupement régional de défense sanitaire d’Ile-de-France s’efforcent de répondre au mieux aux nombreuses interrogations des éleveurs et rappelent les règles de circulation : 

- S’agissant des mouvements à l’intérieur de la zone réglementée, les ruminants domestiques peuvent y circuler librement et leur rassemblement est autorisé.

- S’agissant des sorties d’Ile-de-France vers la zone indemne, les animaux doivent au minimum respecter une des conditions suivantes : soit ils ont été valablement vaccinés (délai de dix jours après la seconde injection) ; soit ils ont été détenus durant la période saisonnièrement indemne de vecteurs de leur zone de provenance, pendant au moins quatorze jours et, à l’issue, ont subi un dépistage dont le résultat s’est révélé négatif ; soit ils ont été détenus durant la période saisonnièrement indemne de vecteurs de leur zone de provenance pendant au moins vingt-huit jours et, à l’issue, ont subi un test sérologique dirigé contre tous les stéréotypes de la FCO dont le résultat s’est révélé négatif ; soit, préalablement au départ, ils ont bénéficié de quatorze jours de protection contre les vecteurs (désinsectisation) et dépistage négatif au plus tôt sept jours avant le mouvement. 

Dans tous les cas, à l’arrivée des animaux en zone indemne, il y aura désinsectisation immédiatement et confinement pendant quatorze jours puis un dépistage. 

Quelques dérogations existent, notamment pour les jeunes animaux de moins de soixante-dix jours.

L’ensemble de la réglementation à ce sujet est disponible auprès de la Maison de l’élevage. 

La fièvre catarrhale ovine (FCO), encore appelée maladie de la langue bleue, est une maladie infectieuse d’origine virale affectant toutes les espèces de ruminants (ovins, bovins, caprins, ruminants sauvages). Elle est transmise par des insectes piqueurs type moucherons.

Les symptômes sont variables d’un animal à l’autre et d’une espèce à l’autre. Classiquement, seul le mouton exprime la maladie après infection. Les symptômes sont nombreux :  l’abattement, la diminution de la production laitière, la chute d’appétit, l’incapacité à se lever, une hypersalivation...

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Louis, Marc et leurs tiny houses
Marc Arnal et Louis Graffeuil sont deux jeunes entrepreneurs basés à Ouzouer-des-Champs, dans le Loiret. Leur projet ? Des tiny…
Publicité