Aller au contenu principal

Syndicalisme
FNSEA et Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir sur tous les fronts

La FNSEA et Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont participé aux mobilisations qui ont encadré le week-end de Pâques, en région parisienne jeudi, à Orléans vendredi et à Bourges mardi.

Au nord, à l'est, au sud, une bonne centaine d'agriculteurs issus des rangs de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir s'est mobilisée pour protester contre la future Pac ces derniers jours.

Ainsi, dès jeudi, une vingtaine de tracteurs euréliens répond à l'appel de la FNSEA Grand bassin parisien qui organise une série de blocages sur de grands axes autour de la capitale, dans les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise.

« C'est un avertissement, si demain il faut ressortir, on ressortira, à Orléans ou à Chartres, et plus nombreux », prévient le secrétaire général de la FNSEA d'Eure-et-Loir, Pascal Laya.

Mobilisation 28
Le 2 avril, à Gourville (Yvelines). Aux côtés du président de la FNSEA Grand bassin parisien, Damien Greffin (au centre), les exploitants d'Eure-et-Loir sont venus apporter leur soutien. © Mélanie Graffin

« On se dirige vers une Pac qui va emmener nos exploitations dans le mur avec un système de production décroissant qui ne correspond en rien à la réalité économique de nos entreprises. On assiste à un détricotage pur et simple de l'agriculture économique », dénonce le président de la FNSEA Grand bassin parisien, Damien Greffin.

Le lendemain, le ministre de l'Agriculture, Julien ­Denormandie, est attendu à Orléans ­(Loiret) où il doit se rendre sur le site de la laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel.

Les agriculteurs, sous la houlette de la FNSEA du Loiret, viennent à sa rencontre. Pierre Gaulard emmène une petite délégation eurélienne.

Mobilisation 28

Le ministre ne se dérobe pas et promet de revoir sa copie sur l'accès aux éco-régimes de la future Pac pour qu'ils puissent être attribués à 85 % des exploitants. Quid des 15 % restants ?

C'est l'une des revendications que portent les exploitants de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs de Centre-Val de Loir à Bourges (Cher), mardi.

Une quarantaine de tracteurs fait le trajet depuis l'Eure-et-Loir. Six heures durant lesquelles : « Nous avons essayé de faire un peu de blocus en nous mettant de temps en temps sur la file de gauche », témoigne le président de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir, Alexandre Plateau.

Mobilisation 28
Comme d'autres, le président de la FNSEA 28, Bertrand Petit, a fait le trajet en tracteur jusqu'à Bourges. © Sabri Derradji

Une fois en ville, tandis qu'une délégation est reçue par le préfet du Cher, le président de Jeunes agriculteurs prend la parole devant les manifestants : « Je me suis exprimé sur les éco-régimes, sur ce que l'on a dit à Julien Denormandie, on ne peut pas laisser 15 % des agriculteurs sur le bord du chemin et qu'ils se débrouillent sans les éco-régimes. De même, sur les aides que perdent les éleveurs de bovins allaitants, ce n'est pas à eux de redonner de l'argent aux laitiers ou aux céréaliers alors qu'il y en a, en zones de montagne, qui profitent de la Pac depuis huit ans. Il faut que la roue tourne ! ».

Les plus lus

Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
Asperges : la fraîcheur fait la qualité
Charles Lemarié a repris en 2014 la production d’asperges initiée par son père sur l’exploitation de polyculture, en parallèle de…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Alain Denizet publie sur la disparition de l'abbé Delarue
L'historien Alain Denizet publie Le Roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914, et revient sur un fait divers qui a défrayé la…
Benjamin Challes, un éleveur bien dans ses baskets
Les élus du Pays de Dreux (Eure-et-Loir) ont visité, le 8 avril, l'exploitation de Benjamin Challes, qui produit des volailles…
La saison va bientôt démarrer à la Fraiseraie de Sours
La fraiseraie de la Ferme du château, à Sours (Eure-et-Loire), dispose désormais de trois serres pour produire ses fraises, qui…
Publicité