Aller au contenu principal

Foncier : des questionnements communs entre pays

Dans le cadre d’une réflexion sur la souveraineté alimentaire, le CCFD a convié des partenaires de pays du Sud à une immersion dans la région. Le 25 avril, ils étaient à Blois (Loir-et-Cher) et se sont penchés sur la question de la préservation du foncier.

Le 26 avril, à Maves. Après la rencontre à Blois, les partenaires du CCFD ont visité une exploitation diversifiée (céréales, semences potagères, noyers, asperges vertes...).
Le 26 avril, à Maves. Après la rencontre à Blois, les partenaires du CCFD ont visité une exploitation diversifiée (céréales, semences potagères, noyers, asperges vertes...).

« Au Brésil, d’un côté il y a une fonction sociale à la terre et de l’autre, il y a le droit à la propriété privée. Parfois, ce droit prend le dessus et l’intervention de l’État que vous connaissez en France serait mal perçue au Brésil », témoigne Gabriel Bianconi Fernandes, de l’organisation non gouvernementale (ONG) AS-PTA.

Le 25 avril à Blois, trois représentants d’associations de pays du Sud partenaires du Comité catholique contre la faim et pour le développement économique (CCFD-Terre solidaire) de la région Centre Val-de-Loire ont découvert le travail sur la préservation du foncier en France.

« Je vous rassure, il y a vingt ans, l’agriculture n’était pas prise en compte. Des lois ont été mises en place en ce sens. C’est aussi possible chez vous », confie Valérie Périn, conseillère à la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher.

Par un long travail de collaboration avec la chambre et les agriculteurs, de pédagogie et de dialogue, des projets ont pu être mis en place comme à Vineuil et l’apparition de la première zone agricole protégée (ZAP) du département ou dans le Syndicat intercommunal de l’agglomération blésoise et sa volonté de développer son territoire tout en consommant moins de foncier.

Les partenaires ont été marqués par cette prise de conscience des élus concernant les enjeux agricoles.

« En Afrique du sud, il y a plusieurs années, les paysans ont été chassés de leurs terres et aujourd’hui, il est difficile de leur en trouver de nouvelles », souligne Natsa Engelbrecht, de l’ONG Surplus people project.

Ce constat est le même en Inde, comme le décrit Arivarasu Athi : « Des lois sont écrites mais elles ne sont pas respectées. Dans ma région, la construction d’une autoroute a détruit des maisons et une partie de la végétation. Je vais parler de votre système dans mon ONG et je pense que cela va nous donner des idées. »

En s’intéressant au sujet de la souveraineté alimentaire (accès à la terre, modes de production, consommation), des bénévoles du CCFD ont effectué des voyages d’étude en Afrique du sud, Brésil et Inde.

Afin de confronter les réalités de ces pays à celles de la France, des partenaires ont été invités à s’immerger dans la région via des visites d’exploitations agricoles, comme à Maves, des échanges, des soirées…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité