Aller au contenu principal

Magazine
Fontainebleau célèbre Napoléon

Le 5 mai 1821, Napoléon I er mourait à Sainte-Hélène. Deux siècles plus tard, le Château de Fontainebleau célèbre ce bicentenaire et présente ses nouvelles acquisitions.

À l’occasion du bicentenaire de la mort de ­l’empereur Bonaparte, le Château de ­Fontainebleau (Seine-et-Marne) présente de nouvelles pièces, exposées au sein du Musée ­Napoléon I er. Celles-ci sont issues d’une donation de la famille Bonaparte en 1986.

Ce musée présente de nombreuses pièces ayant appartenu à l’empereur, dont des vêtements ou le berceau de son fils ou encore un globe terrestre (notre photo).

Un moule à oublie, ancêtre du moule à gaufre, à l’effigie de Napoléon I er et qui aurait été utilisé en 1810 ou en 1840 lors du retour du corps, est présenté au public aux côtés de porcelaines précieuses issues d’une donation récente.

On trouve aussi un portrait de Thomas Berthereau, président du tribunal civil de la Seine, né à ­Coulommiers (Seine-et-Marne). Cet homme est l’un des rares magistrats à s’être opposé au divorce de Joséphine de ­Beauharnais et de Napoléon I er en 1809.

Il a été décoré de la Légion d’honneur en 1811, après avoir participé à la rédaction du Code de procédure civile voulu par l’empereur.

Une horloge fabriquée par Pierre-Louis-Arnulphe Duguers de Montrosier, représentant le roi de Prusse Frédéric II, ennemi de Napoléon, est aussi exposée. Longtemps rangée dans les réserves du Mobilier national, elle a trouvé sa place au sein du musée il y a peu.

À la mort de l’horloger, son épouse, peu fortunée, la dépose en gage.

Ne parvenant pas à rembourser ses dettes, l’horloge est récupérée par l’État, qui la dépose dans les réserves. Il était inenvisageable d’exposer dans une demeure impériale une horloge vantant les honneurs d’un ennemi de Napoléon.

Son exposition au public dans une demeure impériale est donc une première.

Le film promotionnel réalisé par le Château de Fontainebleau au sujet de l'exposition.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité