Aller au contenu principal

Région
François Bonneau annonce un « budget de combat » pour 2021

Quelques jours avant la session plénière du conseil régional de Centre-Val de Loire, son président François Bonneau a présenté un budget primitif marqué par une forte hausse des dépenses d’investissement.

Lundi 15 février, le président de Région François ­Bonneau a réuni la presse pour évoquer les dossiers qui seront débattus ce jeudi 18 février en session plénière de l’assemblée régionale. Parmi les nombreux sujets évoqués, l’élu socialiste a présenté le budget primitif proposé au débat. « Un budget totalement exceptionnel », « un budget de combat », « un budget de reprise » : en hausse de 24,7 %, il vise à répondre à la crise sanitaire en soutenant les acteurs économiques, l’emploi, la jeunesse, la culture, les territoires fragiles.

Marc Gricourt, premier vice-­président délégué aux finances, note en particulier la « montée en puissance des dépenses d’investissement » — 787 millions d’euros, contre 463 millions en 2020 — afin de « relancer l’économie » tout en préparant l’avenir (rénovation thermique, construction de nouveaux lycées, déploiement de nouveaux trains).

« Nous engageons ces dépenses parce que la gestion financière de notre collectivité le permet, poursuit le vice-président. Nous faisons partie des trois Régions les mieux gérées de France. C’est de bon augure pour la prochaine mandature. »*

François Bonneau a aussi évoqué les fonds européens, insistant notamment sur les « moyens importants » qui vont pouvoir être mobilisés en 2021 et 2022 pour l’agriculture régionale : 144,3 millions d’euros au total, qui proviennent du futur budget européen 2021-2027, du ­Feader « socle » et des crédits du plan de relance Feader « Next generation EU ».

Pointant une « formidable opportunité » pour accompagner la relance régionale et accélérer la transition des systèmes agricoles, la majorité régionale entend utiliser ces crédits pour, entre autres, engager en deux ans 800 exploitations dans des Mesures agro-environnementales et climatiques (28 millions d’euros du Feader), doubler la surface annuelle aidée en conversion bio (plus de 18 millions d’euros), accompagner 500 nouvelles installations en agriculture (10,8 millions d’euros), doubler le Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (13,7 millions d’euros), ou encore accompagner les entreprises de transformation agroalimentaire (4 millions d’euros).

*Les prochaines élections régionales sont prévues d'ici à mi-2021. François ­Bonneau est candidat à sa réélection.


Photo : Orléans, le 15 février. François Bonneau (à dr.) et Marc Gricourt ont présenté à la presse le budget primitif 2021 du conseil régional de Centre-Val de Loire. © Région CVL

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Miellerie Véron : l’apiculture, c’est à 70 % le travail de l’apiculteur
Apiculteurs professionnels, Sébastien et Nathalie Véron font transhumer une partie de leurs 1 300 colonies en fonction des…
Publicité