Aller au contenu principal

À Francourville, le vent ne souffle plus pour rien

Le parc éolien de Francourville (Eure-et-Loir) a été inauguré officiellement le 24 juin. Ses six machines produiront de quoi alimenter en électricité près de onze mille foyers.

Le 24 juin, à Francourville (Eure-et-Loir). Le parc éolien de la commune a été inauguré officiellement. Il devrait générer environ cent mille euros de recettes fiscales par an.

« C’est un vieux projet qui nous tenait à cœur », a souligné le maire de Francourville (Eure-et-Loir), Éric Moulin, au moment où était inauguré très officiellement, le 24 juin, le parc éolien établi sur sa commune par la société EDP renouvelable.

De fait, les premières études d’implantation de ses six éoliennes ont débuté en 2003.

« Comment ne pas être favorable au développement des énergies renouvelable ? », s’est-il interrogé avant d’affirmer : « Qu’on les trouve belles ou pas, il faut les intégrer. »

« Ce projet n’est pas anodin », a pointé à son tour le directeur d’EDP, Frédéric Lanoë : « En effet, son implantation a fait jurisprudence en étant considéré comme un élément d’intérêt public. »

Les éoliennes peuvent donc désormais légalement s’implanter en zones agricoles ou protégées.

Et Frédéric Lanoë d’annoncer également que dans moins de cinq ans, on pourrait pallier l’intermittence de ces énergies par des moyens de stockage. En attendant, le parc devrait générer douze mégawatts, l’équivalent de la consommation électrique de onze mille foyers.

Pour sa part, le député Philippe Vigier a rappelé qu’il fallait une volonté de fer pour qu’un projet aboutisse : « Nous en sommes à deux-cent vingt éoliennes dans le sud du département et à chaque fois, c’est un parcours du combattant ».

Précisant : « Je suis pour une écologie de croissance, génératrice d’activité économique et d’emplois. Et j’aurais aimé que l’industrie des énergies renouvelables s’implante dans cette région. »

Pour l’heure, l’éolien y a créé environ quatre cents emplois.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité