Aller au contenu principal

Frédéric Arnoult élu à la tête de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France

L’assemblée générale de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France était élective cette année. À Étréchy (Essonne), c’est Frédéric Arnoult qui a été élu président.

« À la tête de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France, je fixe trois caps prioritaires : l’installation, l’environnement et la communication positive. » Jeudi 11 février à Étréchy (Essonne), c’est Frédéric Arnoult qui a été élu nouveau président du syndicat.

À tout juste trente ans, cet Essonnien compte bien profiter de ces deux prochaines années pour faire bouger les lignes : « L’agriculture n’est pas une idéologie. Nous avons ce métier ancré au plus profond de nous. C’est un projet de vie, une passion, une conviction et soyez assuré de ma détermination. L’agriculture est en pleine crise et si JA n’agit pas, qui le fera ? »

Entouré d’une nouvelle équipe, le président a dévoilé les enjeux de sa mandature. À propos de l’installation : « Il faut soutenir le renouvellement des générations sinon, c’est la mort assurée. On ne peut pas dissocier installation, professionnalisme et viabilité économique. Nous serons également attentifs à la question de l’accessibilité au foncier. »

Frédéric Arnoult a ensuite été ferme au sujet de l’environnement : « Des efforts considérables sont fournis mais nous faisons face à une surtransposition des normes qui nous met à mal. Il faut que les décideurs fassent preuve de bon sens. »

Enfin, le nouveau président mettra toute son énergie à « communiquer positivement. Il faut promouvoir notre métier et notre savoir-faire local. Il y a une vraie carte à jouer. »

Au cours de cette assemblée générale, l’équipe sortante — avec, en tête, Alexandre Ruèche et Pierre Bot — a souligné le dynamisme du syndicat qui a gagné cinquante adhérents. « JA Ile-de-France réunit aujourd’hui 202 agriculteurs alors que nous n’étions que 150 il y a deux ans », s’est félicité Pierre Bot qui a remercié les agriculteurs investis dans les cantons pour leur travail de terrain.

Ce dernier a ensuite tiré sa révérence, non sans émotion, « après six ans au service de JA », rappelant qu’un jeune agriculteur « est d’abord un créateur : de richesse, d’économie, de nourriture, de lien rural, c’est un innovateur ».

À son tour, le président sortant, Alexandre Ruèche, a souhaité le meilleur à JA Ile-de-France mais également mis en garde ses successeurs sur les difficultés à venir : « Il faut rester vigilants sur tous les sujets. Nous sommes dans un climat morose. Rien n’a changé depuis notre coup de force du 3 septembre et nous ne savons plus comment nous faire entendre. »

À l’issue de cette journée chargée, la nouvelle équipe a mesuré et pris conscience de l’ampleur de la tâche et s’est mise au travail. Le premier conseil d’administration est prévu d’ici à la fin du mois. 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité