Aller au contenu principal

« Garantir une médecine de proximité dans les territoires ruraux »

Le 7 juillet, à l’Hôtel du Département, s’est tenu le grand débat de la santé en Loir-et-Cher. La désertification médicale a alimenté les échanges.

« La Covid-19 nous a rappelé la fragilité de notre existence  »  : c’est par ces mots que Nicolas Perruchot, président du Département, a ouvert le grand débat de la santé en Loir-et-Cher. La réunion s’est déroulée le 7 juillet à Blois, à l’Hôtel du Département. Une centaine de personnes a assisté aux échanges.

Le maître de cérémonie a poursuivi  : «  L’objectif est de réunir toutes les parties prenantes afin de contrecarrer les prévisions les plus pessimistes  : en trente ans, le Loir-et-Cher a perdu un quart de ses médecins généralistes alors que, sur la même période, la population du département a augmenté de 8  %. Garantir une médecine de proximité dans les territoires ruraux est une priorité. Téléconsultations et Maisons de santé pluridisciplinaires y contribuent. Cependant, beaucoup de choses sont encore à faire. Le débat ne vise pas seulement à établir un diagnostic mais à définir des actions concrètes et ambitieuses. Nous devons nous montrer à la hauteur des enjeux. Après l’exode rural au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, évitons l’exode médical  ! Unissons nos efforts au service des Loir-et-Chériens !  ».

Marie-Anne Montchamp, ancienne ministre et présidente du conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, a prolongé l’analyse  : «  La santé publique, c’est un territoire  : la Seine-Saint-Denis ne ressemble pas à Cour-Cheverny  ! On ne peut pas apporter des réponses sans tenir compte des réalités du terrain. Par ailleurs, nous avons besoin d’intelligence collective et d’initiatives. J’en appelle à un pilotage moderne et transversal de notre politique de santé  ».

Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher, n’a pas dit autre chose  : «  Nous devons trouver des réponses multiples. Le sens partagé de l’intérêt général est un bien précieux. Notre système de santé est le fruit d’une longue évolution. Vu de l’étranger, c’est l’un des meilleurs du monde  : les professionnels sont très bien formés. Vu de France, il est en crise  : nous manquons de médecins et d’infirmières, etc. Nous devons faire preuve de capacités d’innovation et d’adaptation fortes. (…) Le maillage du territoire, c’est un ensemble qui doit être traité. En zone rurale, le dernier kilomètre est souvent le plus difficile à parcourir. Il faut associer la politique de santé aux autres politiques publiques (logement, etc.). Les usagers de la santé ne doivent pas non plus être oubliés afin d’éviter que les professionnels parlent aux professionnels  ».

Olivier Joly

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité