Aller au contenu principal

Agronomie
Gel : un premier bilan pour les grandes cultures

En Loir-et-Cher, il semble que le gel ait fait peu de dégâts sur les grandes cultures. En tout cas, les agriculteurs n'ont pas fait part d'impact grave sur leurs parcelles auprès de la chambre d'Agriculture.

Il semblerait que les grandes cultures du département n'aient pas été très touchées par les quelques jours de gel qui ont sévi il y a deux mois, alors que les cultures de printemps pointaient leurs feuilles ou fleurissaient. Camille Lecomte, secrétaire général de la chambre d'Agriculture, et par ailleurs agriculteur à Beauce-la-­Romaine, dresse un bilan de cette période sensible.

Selon lui, on constate « quelques dégâts sur le colza mais on verra réellement les résultats à la récolte. Certaines parcelles sont plus touchées que d’autres ». Le colza a l'avantage de fleurir sur un long temps, si les premières fleurs ont gelé, cela n'a pas empêché les prochaines de fleurir à leur tour. Et ce d'autant plus que « les pluies de mai ont permis de compenser sur certaines zones ». Somme toute, les dégâts du gel sont hétérogènes selon les zones.

Les betteraves sucrières ont aussi été plutôt épargnées par cet épisode climatique, notamment « comparé à la situation en Eure-et-Loir et dans le Loiret. Très peu de parcelles ont dû être retournées contrairement à ces deux départements ». Des champs ont dû être ressemés, comme à Villemardy, mais la Chambre n'a pas décompté le nombre d'hectares.

Quelques parcelles de petits pois de printemps ont subi l'assaut du froid, mais là encore, il n'y a pas eu de gros dégâts. « C'était sans conséquence car ils n'étaient pas en fleur, pour la plupart », ajoute Camille Lecomte.

Incertitudes sur le blé

Même situation pour l'orge, dont juste quelques champs ont gelé, « selon la variété, particulièrement en sud Loire ».

En revanche, le lin oléagineux jaune de printemps est totalement mort sous les températures négatives.

Concernant le blé, il s'avère bien trop tôt pour conclure à un bilan. « Il faut attendre la fin de la fécondation pour voir les impacts du gel de méiose. Le gel et la période de manque d’eau en mars et avril, sur des terres à faible potentiel, impactent de façon certaine le potentiel de rendement dans certaines zones », avertit Arnaud Bessé, président de la chambre d'Agriculture.

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité