Aller au contenu principal

Intempéries
Gel : une tournée régionale pour avancer

Mardi 20 avril, Philippe Noyau, président de la chambre régionale d’Agriculture, Florent Leprêtre, président de la FNSEA CVL, et Clément Mercier, trésorier de JA CVL, se sont rendus dans trois exploitations de la région afin de constater les dégâts du gel.

Pour cela ils avaient invité des élus et des responsables des administrations de la région afin de les sensibiliser à cette problématique.

Cet événement s’est déroulé dans trois exploitations : une en grandes cultures dans le Loiret, une autre en viticulture dans le Loir-et-Cher et la dernière en arboriculture dans le Cher.

Gel Loiret
Le matin, Olivier Parou a conduit l'assemblée présente sur l'une de ses parcelles de betteraves, complètement dévastée par le gel.

Le premier arrêt de cette journée marathon s'est fait dans le Loiret, chez Olivier Parou, producteur de grandes cultures à Huêtre. Régine Engström, préfète de la région et préfète du département, est venue pour entendre les revendications des agriculteurs présents.

Les élus ont également pointé du doigt la problématique de l'eau et de l'irrigation. Une revalorisation du coefficient annuel d'attribution du secteur Fusain a été demandée.

Gel Loiret
Arrivée tôt, Caroline Janvier, députée du Loiret, a pu échanger avec Patrick Langlois, président de la FNSEA45, au sujet du gel, des sucreries et de la Pac (de g. à d.: Clément Mercier, Florent Leprêtre, Philippe Noyau, Cédric Benoist, Caroline Janvier et Patrick Langlois).

Deuxième arrêt dans le Loir-et-Cher, à Saint-Georges-sur-Cher, pour échanger avec Sébastien Paris et Carine Simoneau, viticulteurs.

Fortement impactés par les gelées noires, ils ont pu énumérer leurs nombreuses requêtes devant la préfète et François Bonneau, président de la Région.

Gel Loir-et-Cher
À Saint-Georges-sur-Cher (Loir-et- Cher), Sébastien Paris et Carine Simoneau font constater les dégâts sur leurs vignes à François Bonneau, Régine Engström, Philippe Noyau et toutes les per- sonnes présentes.

La dernière étape de cette tournée s'est déroulée à la coopérative La Martinoise à Saint-Martin-d’Auxigny, dans le Cher.

Plusieurs arboriculteurs ont pu mettre en lumière les incohérences entre législation et réalité du terrain, notamment en ce qui concerne la protection des arbres fruitiers et les tours antigels.

Gel Cher
À Saint-Martin-d’Auxigny (Cher), ne vous fiez pas aux fleurs de ces pommiers. Malgré leur aspect, d’ici une dizaine de jours, elles tomberont toutes à cause des gelées.

 

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité