Aller au contenu principal

Portrait de la semaine
Geoffrey Plisson, toujours plus loin

Arrivé dixième du Marathon des sables début avril, Geoffrey Plisson est un sportif dans l’âme. Il n’en oublie pas pour autant ses autres responsabilités et garde les pieds sur terre.

C’est une performance dont il ne fait pas étalage. Geoffrey Plisson, 34 ans, est arrivé le 1er avril dixième du Marathon des sables, l’une des courses les plus exigeantes du monde. « C’est une épreuve de 250 kilomètres à pied, dans le Sahara marocain », explique-t-il. Aux températures caniculaires, s’ajoute une difficulté supplémentaire : les candidats doivent être autosuffisants en alimentation : « On doit porter entre sept et dix kilos de nourriture, des plats lyophilisés. Seule l’eau est fournie par l’organisation », explique-t-il.

« Une aventure humaine »

Il avait déjà participé en octobre dernier à cette compétition. Une édition très difficile : « Les conditions climatiques étaient très dures, il a fait très chaud », se remémore-t-il. Il était tout de même parvenu à décrocher la 30e place, un score plus qu’honorable pour une première participation. S’il est revenu, c’est aussi car ce challenge représente un véritable partage : « C’est un voyage, une découverte. C’est aussi une aventure humaine. Le soir, dans les tentes montées par l’organisation, on se retrouve, on s’entraide. Il y a du lien, on se fait des amis. Y participer change la vie », analyse le sportif.

Mais avant d’obtenir un tel classement à la fin de ce marathon, Geoffrey Plisson s’est entraîné. Il a déjà participé à plusieurs marathons et des trails de 100 km, voire plus. Il s’entraîne seul, en pratiquant la course à pied et le vélo, au moins cinq fois par semaine. Mais il l’avoue, sa carrière de militaire, durant laquelle il était démineur, l’a sûrement aidé. Pourtant, à son retour dans la vie civile, il a arrêté le sport, avant de reprendre une activité physique régulière voici sept ans : « Ça me manquait. C’est bénéfique pour ma santé et pour décompresser après le travail », précise-t-il.

Un homme comme les autres

Si Geoffrey Plisson a la fibre sportive, il n’en reste pas moins un homme comme les autres. Si on lui demande les dates marquantes de sa vie, il cite son mariage et la naissance de ses deux filles. Il travaille aujourd’hui dans une entreprise de couverture et d’étanchéité à Ferrières-en-Brie (Seine-et-Marne), par choix. Quand le couple a appris qu’un enfant allait arriver, Geoffrey Plisson, alors âgé de 23 ans, a décidé de quitter l’armée pour se consacrer à sa vie de famille : « L’armée était quelque chose de passionnant mais c’était égoïste. L’attente et la peur sont terribles pour la famille. L’accident est toujours proche, et les perspectives d’avenir sont différentes. J’ai donc intégré l’entreprise familiale ».

Cette année, il a prévu de participer à l’UTMB à Chamonix, un trail autour du Mont-Blanc, et à la Diagonale des fous, sur l’île de la Réunion. Là encore, ce sont de gros défis que se lance Geoffrey Plisson : « Ce ne sont pas des promenades de santé ! », plaisante-t-il.

Biographie

  • 2011 : quitte l’armée.
  • 11 octobre 2021 : 30e de son premier Marathon des sables.
  • 1er avril 2022 : termine 10e du Marathon des sables.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité