Aller au contenu principal

Magazine
Georges Bruyer : Graver la guerre

L'exposition Graver la guerre met en avant les œuvres de Georges Bruyer au Musée de la Grande Guerre à Meaux (Seine-et-Marne) jusqu’au 22 août.

Graveur et illustrateur de livres d’art ayant acquis une certaine notoriété lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Georges Bruyer est mobilisé dès le début du conflit. Il a continué à exprimer son art avec les moyens du bord alors qu’il stationnera pendant un an avec son régiment près de Soissons (Aisne), période marquée par deux violents combats.

Blessé en juillet 1915, il ne reviendra plus au front. Après sa convalescence, il a travaillé dans une usine d’artillerie.

Une centaine des œuvres de Georges Bruyer, durant sa période soldat-artiste, compose une exposition temporaire au Musée de la Grande Guerre à Meaux jusqu’au 22 août*.

La visite débute par un vidéo-mapping réalisé à partir d’estampes sur bois. Puis on découvre une succession de vingt-quatre estampes composant un album imprimé en noir et blanc et en couleurs.

Ces gravures mettent en avant les tranchées comme lieu de vie. Convalescent, ses œuvres se font plus sombres, notamment à l’aide de l'encre de chine. Certaines mettent en avant les évolutions techniques à l’instar des masques à gaz.

Au fil de l’exposition, qui se termine par un petit atelier de gravure, on découvre aussi des matrices façonnées par le graveur.

Une fois libéré de ses obligations militaires, Georges Bruyer a repris sa carrière artistique, oubliant sa période de soldat-artiste.

Le Musée de la Grande Guerre à Meaux a reçu plusieurs milliers d'œuvres de l’artiste Georges Bruyer (1883-1962), qui était entreposées au sein de son atelier historique à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Le musée de la Grande Guerre propose une visite virtuelle de l'exposition
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Vandalisme : 2 hectares de maïs broyés
Raphaël et Frédéric Bouché, exploitants à Ballancourt-sur-Essonne, ont été victimes d'un acte d'incivilité dans la nuit du…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité