Aller au contenu principal

Magazine
Georges Bruyer : Graver la guerre

L'exposition Graver la guerre met en avant les œuvres de Georges Bruyer au Musée de la Grande Guerre à Meaux (Seine-et-Marne) jusqu’au 22 août.

Graveur et illustrateur de livres d’art ayant acquis une certaine notoriété lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Georges Bruyer est mobilisé dès le début du conflit. Il a continué à exprimer son art avec les moyens du bord alors qu’il stationnera pendant un an avec son régiment près de Soissons (Aisne), période marquée par deux violents combats.

Blessé en juillet 1915, il ne reviendra plus au front. Après sa convalescence, il a travaillé dans une usine d’artillerie.

Une centaine des œuvres de Georges Bruyer, durant sa période soldat-artiste, compose une exposition temporaire au Musée de la Grande Guerre à Meaux jusqu’au 22 août*.

La visite débute par un vidéo-mapping réalisé à partir d’estampes sur bois. Puis on découvre une succession de vingt-quatre estampes composant un album imprimé en noir et blanc et en couleurs.

Ces gravures mettent en avant les tranchées comme lieu de vie. Convalescent, ses œuvres se font plus sombres, notamment à l’aide de l'encre de chine. Certaines mettent en avant les évolutions techniques à l’instar des masques à gaz.

Au fil de l’exposition, qui se termine par un petit atelier de gravure, on découvre aussi des matrices façonnées par le graveur.

Une fois libéré de ses obligations militaires, Georges Bruyer a repris sa carrière artistique, oubliant sa période de soldat-artiste.

Le Musée de la Grande Guerre à Meaux a reçu plusieurs milliers d'œuvres de l’artiste Georges Bruyer (1883-1962), qui était entreposées au sein de son atelier historique à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Le musée de la Grande Guerre propose une visite virtuelle de l'exposition

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité