Aller au contenu principal

Nos peines
Gérard Claudel, l'homme du Vexin s'en est allé

Gérard Claudel, artisan de la création du Parc naturel régional du Vexin, a tiré sa révérence à l'âge de 96 ans.

Certains le surnommaient le « menhir » du Vexin. Gérard Claudel, figure emblématique du territoire, est décédé jeudi 25 mars à l'âge de 96 ans. Agriculteur de profession, son investissement pour le Vexin l'a conduit à une carrière politique longue de plus de cinquante ans.

Tout commence en 1960. Gérard Claudel a 35 ans et il devient maire d'Ennery, sa commune natale qu'il ne quittera jamais. S'ensuivront quarante-huit ans de mandat, jusqu'en 2008. Entre-temps, en 1976, Gérard Claudel est aussi élu conseiller général du canton de la vallée du Sausseron. Une place qu'il occupera jusqu'en 2011.

Gérard Claudel a même endossé le rôle de sénateur durant quelques mois en 2004 lorsque Nelly Ollin est entrée au gouvernement. Enfin, l'homme du Vexin a également été aux commandes de l'Union des maires du Val-d'Oise, de 1989 à 2005.

Un parcours politique dense qui ne saurait faire oublier son rôle décisif dans la création du Parc naturel régional du Vexin français dont il a été président de 1995 à 2011.

Depuis l'annonce de sa disparition, les hommages sont nombreux, à commencer par la présidente du Département, Marie-Christine Cavecchi : « Rares sont ceux qui auront marqué autant que lui la mémoire de notre département et des hommes qui l’ont façonné. Gérard avait la modestie chevillée au corps, et le mérite exceptionnel qui va avec. Un mérite acquis dès les premiers balbutiements de notre département, quand il a fallu créer, dessiner et bâtir son avenir ».

Le député (LR) Antoine Savignat souligne, lui, un homme « symbole d’une vie consacrée au service des autres » : « Il était l’ami de tous, le pilier de notre territoire. Respecté et écouté, il a fait de notre territoire une terre d’exception, l’amoureux de la terre a su faire que nous la préservions ».

Le président de la Sicae de la vallée du Sausseron, ­Guillaume ­Vanthuyne, se souvient d'un « grand personnage » : « Un homme respectable, fédérateur et visionnaire qui a su accompagner l'évolution du territoire en préservant son côté agricole et rural tout en l'ouvrant sur le XXIe siècle ».

Son amour pour le Vexin, Gérard Claudel semble l'avoir transmis aussi à ses enfants et petits-enfants. Depuis septembre 2020, le nouveau président du Parc naturel régional du Vexin n'est autre que son petit-fils, Benjamin Demailly.

Les obsèques de Gérard Claudel ont été célébrées jeudi 1er avril en l'église d'Ennery. La rédaction d'Horizons adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Photo : © Département du Val-d'Oise

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité