Aller au contenu principal

Global Bioénergies aborde les biocarburants non issus de biomasse

Global Bioénergies, PME française de développement de procédés de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures, se diversifie dans les biocarburants non issus de biomasse, a-t-elle indiqué dernièrement. Tout en poursuivant son projet d'usine d'isobutène d'origine de biomasse avec Cristal Union, elle s'intéresse aussi maintenant à l'éthanol issu de gaz résiduels d'aciéries, à travers un projet commun avec la société LanzaTech.

Global Bioénergies vient de signer un accord de collaboration avec la firme néo-zélandaise LanzaTech, annonce-t-elle. LanzaTech est une société d'industrialisation de l'éthanol produit à partir d'effluents gazeux industriels, qui vise notamment le segment des carburants pour l'aviation.La technologie de recyclage de carbone de LanzaTech «permet la transformation en produits chimiques de déchets industriels comme le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone ou l'hydrogène», précise un communiqué de Global Bioénergies. LanzaTech construit actuellement ses premières installations commerciales qui produiront de l'éthanol à partir de gaz résiduels d'aciéries, précise l'entreprise française. En effet, les biocarburants peuvent aussi être produits sans biomasse. Des micro-organismes, en l'occurrence des bactéries du genre Clostridium, peuvent s'alimenter avec du monoxyde de carbone et le transformer en sucres, qui peuvent ensuite être fermentés pour produire des alcools, type éthanol.

Global Bioénergies et LanzaTech en partenariat pour l'industrialisation

Jusque-là, Global Bioénergies s'est focalisée sur la fabrication biologique d'isobutène, une brique élémentaire de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères, et prépare d'ailleurs la première usine de taille industrielle au travers d'une société mixte avec le sucrier champenois Cristal Union. Global Bioénergies et LanzaTech avaient conclu un accord de collaboration en 2011, avec pour objectif d'élaborer des souches microbiennes capables de convertir des matières premières non agricoles en isobutène. Sur la base des résultats obtenus ces quatre dernières années, les deux sociétés ont conclu un nouvel accord de collaboration «afin d'intensifier cette coopération et de développer un procédé intégré». LanzaTech a remporté le prix de l'entreprise leader en économie circulaire au forum économique mondial annuel de Davos de janvier 2016.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Les agriculteurs ont du cœur et le font savoir
Vendredi 18 décembre, chez Nathalie et Pierre Bot, maraîchers à Saclay (Essonne), de nombreux produits frais d'agriculteurs…
Publicité