Aller au contenu principal

Grêle : des centaines d'hectares détruits

Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 juin restera à jamais gravé dans les esprits. Il est presque 16 h 30 lorsqu'un épisode climatique d'une rare violence s'abat sur le secteur de Sonchamp, Prunay-en-Yvelines et Orcemont (Yvelines). Un orage accompagné d'un vent violent et d'une pluie diluvienne, suivie quelques minutes plus tard d'un épisode de grêle d'une intensité inouïe. En quinze minutes, des centaines d'hectares de cultures ont été ravagés dans ce secteur.

À Prunay-sur-Essonne, la Ferme de Presles est l'une des plus touchées. Son accès se fait désormais par un petit chemin de terre créé à la hâte par Dominique Poyau le long de la N10, afin d'éviter à la ferme d'être coupée du monde. La route qui permet normalement d'accéder à la ferme est engloutie sous plus d'1,5 mètre d'eau. Samedi, juste après la grêle, Marieke et Dominique Poyau n'ont pu que constater les dégâts. « Le travail de toute une année a été anéanti en quelques minutes. Nos blés, nos orges, nos pois et notre tournesol sont anéantis à 100 % et les colzas c'est peut-être 70 ou 75 %, on verra ce que dit l'estimateur ». Dans sa station météo Sencrop, le couple a relevé 85 mm, « sachant que la grêle n'a pas été prise en compte, on doit atteindre les 100 mm », estime-t-il.

Pour tous, se pose désormais la question des indemnités de l'assurance climatique « qui ne ­permettra jamais d'atteindre les niveaux de prix auxquels nous aurions pu vendre cette récolte ». Un gros coup dur au moral pour la plupart d'entre eux. Une cagnotte en ligne a d'ailleurs été créée pour leur venir en aide.


*À l'heure où nous écrivons ces lignes, la profession est pleinement mobilisée pour accompagner les agriculteurs sinistrés. Dans les prochaines heures, deux réunions rassemblant collectivités, administrations et OPA doivent se tenir respectivement en présence de la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, et du ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité